3 min de lecture Taxes

"Gilets jaunes" : l'impôt pour tous est une fausse bonne idée, selon Martial You

ÉDITO - Les "gilets jaunes" l'ont encore clamé ce week-end lors des manifestations, et les politiques grognent également à ce propos : la réforme de l'impôt sur le revenu et le retour de l'ISF.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
"Gilets jaunes" : l'impôt pour tous, une fausse bonne idée selon Martial You Crédit Image : M6 | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Martial You
Martial You et Leia Hoarau

C'est sans doute un faux combat pour les "gilets jaunes" et une mauvaise compréhension de la grogne du côté politique. Que ce soit chez certains socialistes qui essaient de faire revenir l'ISF ou du côté de la députée En Marche Bénédicte Peyrol, qui voudrait un impôt pour tous. 

Pourquoi une fausse lecture ? Car la colère des "gilets jaunes" ne vient pas de là. Pour le comprendre, il faut remonter au précédent "ras-le-bol fiscal". En août 2013, au début du quinquennat Hollande, la fronde monte du côté des petits entrepreneurs, des professions libérales et des ménages modestes car le premier budget de François Hollande a été construit sur une hausse des prélèvements obligatoires, donc des impôts directs ou indirects.

La réponse face à cette grogne va nourrir la colère d'aujourd'hui. Le gouvernement décide de supprimer la première tranche d'imposition. Cette mesure va avoir pour conséquence de concentrer l'impôt sur moins de gens.

À lire aussi
Emmanuel Macron s'est invité à un débat citoyen à bourg-de-Péage, jeudi 24 janvier 2019 débat
Emmanuel Macron au débat citoyen : "Plus personne ne paiera la taxe d'habitation"

Qui sont les "gilets jaunes" ?

10% des plus riches paient 70% de l'impôt sur le revenu. Mais il faut savoir de qui on parle quand on évoque ces 10% : il s'agit de ceux qui gagnent plus de 4.000 euros par mois : le salaire moyen d'un patron de PME dans ce pays ou d'un cadre. On n'est pas sur les grandes fortunes.

On va regarder ensemble en détails qui sont ceux qui paient encore l'impôt dans ce pays.
Et c'est là qu'on va trouver nos "gilets jaunes". À l'issue de la disparition de la première tranche, seulement 43% des foyers sont restés des contribuables imposés. Soit moins d'un français sur 2 !

Un tiers d'entre eux gagnent entre 1.250 et 2.000 euros par mois. Ils n'ont pas droit aux minima sociaux, ils travaillent, ils restent très attachés au ciment républicain que représente le versement de l'impôt pour financer la vie du pays. Mais, dans le même temps, ils voient des administrations qui ferment, des mairies qui ont du mal à rénover les écoles et des hôpitaux en surchauffe.

Ils sont là nos "gilets jaunes". Si on voulait que tout le monde paie l'impôt, même symboliquement, pas sûr que ce public là en sorte gagnant.

Des mesures très populaires

L'impôt pour tous et le retour de l'ISF sont des mesures très populaires parce que tout n'est que symbole. Mais, l'impôt pour tous, ce serait un taux unique en fonction des revenus qui ferait d'abord baisser l'impôt des plus riches. Et c'est là qu'arrive l'idée de rétablir l'ISF... pour compenser. La théorie du ruissellement, plus personne n'y croit. Mais quelle serait la conséquence d'un rétablissement de l'impôt sur la fortune ? 

D'abord, on enverrait le signal que, décidément, en France, la parole de l'État n'est pas fiable, ce qui effraie les investisseurs. Or, la France était devenue le premier pays d'Europe en terme d'investissements étrangers ces dernières années. 

Ensuite, on verrait, de nouveau partir les plus fortunés. Pendant les années Hollande, la France était devenue premier exportateur de millionnaires au monde. En Suisse, sur les 300 plus grosses fortunes du pays, on trouve quand même 54 français. Mais, surtout, on se bat pour 150.000 personnes et une enveloppe de 5 milliards.

Taxes et niches fiscales

En allant plus loin, avec l'impôt sur le revenu, on se bat pour 75 milliards et ça ne pèse pas tant que ça sur le porte-monnaie de nos "gilets jaunes". Parce que ce qui augmente en silence et devient de plus en plus lourd (et c'est pour ça que le mouvement a débuté au pied des pompes à essence), ce sont les taxes.

Taxes sur l'essence, taxes sur le tabac, TVA, CSG... Tout cela représente 300 milliards de ponction sur les ménages. Riches ou pauvres. Imposables ou non imposables. Voilà où se niche le ras-le-bol fiscal. Tiens, les niches justement. Elles mitent nos impôts sur le revenu. Elles sont 500, parfois assez peu utiles mais elles représentent quand même 150 milliards par an. Le double de l'impôt sur le revenu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Taxes Gilets jaunes Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796030271
"Gilets jaunes" : l'impôt pour tous est une fausse bonne idée, selon Martial You
"Gilets jaunes" : l'impôt pour tous est une fausse bonne idée, selon Martial You
ÉDITO - Les "gilets jaunes" l'ont encore clamé ce week-end lors des manifestations, et les politiques grognent également à ce propos : la réforme de l'impôt sur le revenu et le retour de l'ISF.
https://www.rtl.fr/actu/conso/gilets-jaunes-l-impot-pour-tous-une-fausse-bonne-idee-selon-martial-you-7796030271
2018-12-24 09:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZiUlC-Aqd2jb1ZmxaY7LPQ/330v220-2/online/image/2018/1222/7796018079_des-gilets-jaunes-mobiles-manifestent-a-montmartre.jpg