1 min de lecture Artisans

Gabrielle, maroquinière, veut "véhiculer cette joie de faire"

Dans sa maroquinerie, Gabrielle aime "réaliser, se réaliser, et transmettre" son art.

Armelle Levy Mon métier, ma passion Armelle Levy iTunes RSS
>
Gabrielle, maroquinière, veut "véhiculer cette joie de faire" Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

Gabrielle Froidevaux est styliste, artisan du cuir. Elle a posé ses outils depuis trois ans au 14 rue Henner, à Paris, dans le IXème arrondissement, à deux pas du Musée de la vie romantique. Quand on pousse la porte de la maroquinerie, on sent tout de suite l'odeur du cuir.

Sur l'établi, Gabrielle, avec un fer, fait du filetage. Elle chauffe la bordure d'une ceinture en cuir de veau lisse et de serpent d'eau, pour lui donner une petite ligne très discrète, mais qui fait tout le chic. Gabrielle utilise aussi souvent son marteau pour écraser les coutures, "cela fait bien net", explique-t-elle. Les sacs à main, les bracelets, les ceintures... tout est conçu et fabriqué sur place. Sa force, c'est de créer tous ses modèles de A à Z.

Cette ancienne élève de l'École des arts appliqués Olivier de Serre a travaillé douze ans pour différentes maisons de couture. Jusqu'au jour où elle a eu "envie de mettre les mains dans la matière". Elle s'est alors formée au prototypage, pour suivre le produit de sa création à sa finition. Ce qui l'intéressait le plus au début, c'était "la finition et le dessin", mais elle a tout arrêté "pour apprendre à fabriquer." "À mon avis, l'un ne va pas sans l'autre, l'un m'aide pour l'autre, et c'est sans fin", explique-t-elle.

Transmettre son art

Gabrielle associe ses compétences de styliste à celles de prototypiste. Elle peut donc aussi créer des modèles en fonction des goûts de chacun.Son atelier est un véritable petit laboratoire. Quand elle fait une série, elle en sort trois par couleur maximum, et elle s'adapte au goût de ses clients, "pour les révéler à eux-mêmes."

Elle travaille seule, avec un à trois stagiaires à qui elle apprend le métier. Mais elle distille aussi tous ses secrets avec des cours du soir, chaque lundi, à des adultes en reconversion professionnelle. "Ce qui me plaît, c'est de véhiculer cette joie de faire, de réaliser, de se réaliser, et de transmettre", précise-t-elle. Vous pouvez retrouver toutes les créations de Gabrielle dans son atelier, dans différents salons des métiers d'art, ou sur son site internet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Artisans Artisanat Couture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797179613
Gabrielle, maroquinière, veut "véhiculer cette joie de faire"
Gabrielle, maroquinière, veut "véhiculer cette joie de faire"
Dans sa maroquinerie, Gabrielle aime "réaliser, se réaliser, et transmettre" son art.
https://www.rtl.fr/actu/conso/gabrielle-maroquiniere-veut-vehiculer-cette-joie-de-faire-7797179613
2019-03-11 11:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VrPRT_Jh7Fltw4dHgM3Zjg/330v220-2/online/image/2019/0313/7797200275_maroquiniere.png