2 min de lecture Sécurité alimentaire

E171 : le colorant ne sera pas suspendu, malgré la demande d'associations

Fin décembre, des associations avaient demandé à Bercy de suspendre l'additif alimentaire controversé, présent dans de nombreux bonbons, glaces et sucreries.

Certains bonbons contiendraient du dioxyde de titane.
Certains bonbons contiendraient du dioxyde de titane. Crédit : DR
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Il donne aux bonbons leur blancheur immaculée. Présent également dans de nombreux produits alimentaires (pâtisseries, confiseries, biscuits, ...), ou encore dans le dentifrice, le colorant E171, constitué de particules de dioxyde de titane, est suspecté d'être dangereux pour la santé. 

Publiée en 2017, une étude française de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) a en effet montré qu'il avait engendré des "lésions pré-cancéreuses chez le rat". Face à ce risque cancérigène, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a affirmé le 8 janvier sur France 5 que cet additif controversé ne serait pourtant pas suspendu à court terme, faute d'étude plus poussée sur les conséquences sanitaires chez l'homme. 


"La cohérence, c’est d’avoir une évaluation qui soit partagée sur les dangers du dioxyde de titane. Il y a l’évaluation de l’INRA, il y a celle de l’Anses, qui concluent à des évaluations différentes. Et il y a l’évaluation de l’Union européenne, que nous avons saisie puisque cette décision doit être prise au niveau européen, et qui ne partage pas l’analyse de l’INRA", explique le ministre de l'Économie. 

À lire aussi
Certains bonbons contiendraient du dioxyde de titane. sécurité alimentaire
Bruno Le Maire suspend l'interdiction d'un colorant suspecté d'être cancérogène

En attendant une nouvelle évaluation de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses), promise pour la rentrée de 2019, Bruno Le Maire s'en remet aux fabricants. "Dans le doute, c'est aux industriels de s'abstenir", affirme ainsi l'ancien ministre de l'Agriculture qui assure que "la priorité sanitaire est une priorité absolue". 

L'E171, très utilisé par les confiseurs

Les confiseurs français se sont en effet engagés en juin dernier à bannir l'usage de l'E171. Une suspension qui a été votée par les parlementaires cet automne. Mais fin décembre, une vingtaine d'associations a accentué la pression sur Bercy en appelant dans Le Mondele ministre à suspendre préventivement l'usage de l'E171. 


"En vertu du code de la consommation, le ministère chargé de la consommation est le seul compétent pour prendre l'arrêté ministériel permettant de rendre cette mesure effective", écrit ce collectif regroupant entre autres 60 millions de consommateurs, Greenpeace ou Foodwatch. "Or Bercy refuse de rédiger cet arrêté, au motif qu'il n'y aurait pas de danger suffisamment 'grave ou immédiat' pour activer la clause de sauvegarde au niveau européen", poursuivent ces associations dans cette tribune.


Utilisé pour blanchir des produits alimentaires, le dioxyde de titane est indiqué sur les étiquettes par TiO2 ou E171. Outre les bonbons, ce colorant est particulièrement employé dans la production de desserts, de crèmes glacés, de pâtisseries, de biscuits, de gâteaux, de tablettes de chocolat, de desserts réfrigérés, comme dans des médicaments et des cosmétiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité alimentaire Alimentation Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796186313
E171 : le colorant ne sera pas suspendu, malgré la demande d'associations
E171 : le colorant ne sera pas suspendu, malgré la demande d'associations
Fin décembre, des associations avaient demandé à Bercy de suspendre l'additif alimentaire controversé, présent dans de nombreux bonbons, glaces et sucreries.
https://www.rtl.fr/actu/conso/e171-le-colorant-ne-sera-pas-suspendu-malgre-la-demande-d-associations-7796186313
2019-01-10 13:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-tJ8PV4_uRwa6gRZc0gmtg/330v220-2/online/image/2017/0824/7789812751_certains-bonbons-contiendraient-du-dioxyde-de-titane.jpg