2 min de lecture Sécurité routière

"Dieselgate" : les constructeurs allemands s'enlisent un peu plus

Rupert Stadler, président du directoire d'Audi, a été placé en détention provisoire, un énième rebondissement dans l'affaire du "dieselgate".

Micro générique Switch 245x300 Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
"Dieselgate" : les constructeurs allemands s'enlisent un peu plus Crédit Image : AFP / Valéry Hache | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

C'est le premier patron à se retrouver en prison dans le scandale des moteurs diesel truqués. Ruppert Stadler, le président du directoire d'Audi, filiale de Volkswagen, a été placé en détention provisoire. Il est soupçonné d'avoir voulu dissimuler des preuves montrant que les mesures d'émissions polluantes étaient truquées. Un énième rebondissement dans l'affaire du "dieselgate".

Le "dieselgate" est un scandale dans lequel les constructeurs allemands n'en finissent plus de s'enliser. Scandale qui avait éclaté en septembre 2015 chez Volkswagen, accusé depuis les États-Unis d'avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel d'un logiciel capable de fausser le résultat des tests antipollution dépassant parfois jusqu'à 40 fois les normes autorisées. Ce qui a déjà coûté cher, pour ne pas dire un bras a la marque.

Un coût de plus de 26 milliards d'euros pour le groupe Volkswagen et ce n'est certainement pas fini, puisque désormais Audi qui est visé. Audi a dû rappeler début juin 60.000 A6 et A7 après la découverte d'un logiciel capable de fausser les niveaux d'émissions de gaz polluants. Avec plusieurs perquisitions a la clé pour des responsables d'Audi.

Des tests plus réalistes

En France, Renault et PSA ont été épinglés tous deux pas la répression des fraudes, avec même une action en justice. Des soupçons mais pas de preuves. Il y a deux ans, Renault avait pris les devant en annonçant un plan d’action volontaire afin de réduire les émissions de dioxyde d’azote, via des réglages de ses moteurs diesel en concession. Mais, deux ans après, sur 1,3 millions de véhicules concernés seuls 5% ont fait la mise au point. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que c’est sur la base du volontariat. Et finalement très peu d'automobilistes ont fait la démarche.

À lire aussi
Un conducteur au volant de sa voiture (illustration) auto
Quels aliments faut-il privilégier pour être vigilant au volant ?

Aujourd'hui, les tests sont plus réalistes. En effet, pendant 40 ans, c’était complètement déconnecté de la réalité car tout était réalisé en laboratoire. Les constructeurs allaient jusqu’à scotcher les portières pour un meilleur aérodynamisme. Mais depuis septembre dernier on est plus proche d’un usage réel, avec des tests qui se déroulent désormais sur route, comme dans la vraie vie ! Toutefois il reste une partie réalisée en labo et surtout les trajets en ville sont peu pris en compte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité routière Auto Contrôle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants