1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : 30% des établissements liés au tourisme risquent de faire faillite

Secteur lourdement impacté par l'épidémie de la Covid-19, le tourisme pourrait voir 30% de ses établissements faire faillite en raison de la baisse du nombre de visiteurs étrangers, selon "Le Parisien".

Micro générique Switch 245x300 La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Coronavirus : 30% des établissements liés au tourisme risquent de faire faillite Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL édité par Quentin Marchal

Le coronavirus est à la Une d'une large partie des quotidiens français ce samedi 1er août. "Il faudra sortir masquer" prévient la Voix du Nord alors que le port du masque sera obligatoire à l'extérieur à compter de ce lundi 3 août dans l'agglomération lilloise. "Pas de vacances pour le virus" renchérit le Courrier Picard tandis que le Maine Libre et le courrier de l'Ouest analysent l'impact de l'épidémie sur le tourisme.

De son côté, Le Parisien braque ses projecteurs sur les hôtels et restaurants, très fragilisés par la crise sanitaire en titrant : "Sans touristes, pas d'espoir". La baisse du nombre de visiteurs étrangers pourrait entraîner la faillite de 30% des établissements, selon le quotidien. 

À Paris, dans le secteur de l’hôtellerie, l’activité reprend tout doucement mais le taux d’occupation n’est que d’environ 30% contre 90% à la même époque l’année dernière. Ce sont les palaces et les grand hôtels qui souffrent le plus puisqu’ils sont ultra-dépendants de la clientèle étrangère.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Tourisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants