2 min de lecture Chômage

Chômage : des chiffres décevants au troisième trimestre

ÉDITO - S'il y a eu un nombre record d'embauches au troisième trimestre, le chômage a tout de même augmenté. Il a progressé de 0,5% pour les demandeurs d'emploi de catégorie A.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Chômage : des chiffres décevants au troisième trimestre Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Marie Sasin

Hier, vous nous annonciez le record des embauches en France durant le troisième trimestre, et à midi étaient publiés pour ces mêmes trois mois les chiffres du chômage, ils ne sont pas bons.

En effet, le nombre d’inscrits à Pôle emploi en catégorie A, ce sont les chômeurs sans activité, a progressé de 0,5% sur trois mois, cela fait 16.500 personnes de plus, et 3.456.000 personnes au total. Maigre consolation, sur un an, ce chiffre est en recul sur un an de 1,2%. Et quand on regarde dans le détail, on observe un phénomène singulier, le chômage des hommes a cessé de progresser, mais pas celui des femmes, et en particulier celui des femmes de plus de cinquante ans.

Il y a un paradoxe, des créations d’emplois et un chômage qui ne baisse pas. Il arrive que ces deux indicateurs ne soient pas cohérents, je vous le disais hier. L’une des explications possibles, c’est que certains chômeurs découragés se soient réinscrits, dans l’espoir de profiter de la petite reprise que le pays connaît.

À lire aussi
Donald Trump en meeting dans le Wisconsin le 24 octobre 2018 Chômage
États-Unis : il y a maintenant deux emplois à pourvoir par chômeur, selon Lenglet

Ce qui corrobore cette hypothèse, c’est que le taux d’activité en France a légèrement augmenté. Autre explication, c’est la chute du nombre de gens qui sont en formation, les chiffres avaient été gonflés à la fin du précédent quinquennat, et de ceux qui étaient en emplois aidés, des emplois subventionnés, un dispositif que l’actuel gouvernement a fortement réduit.

Pour qui le chômage a-t-il baissé ?

Côté régions, c’est la Corse qui tire le mieux son épingle du jeu, avec une baisse de 1,6%. Viennent ensuite les Hauts-de-France, Provence-Côte-d’Azur et la Normandie, qui connaissent de légères baisse.

À l’inverse, les deux régions où l’augmentation est la plus forte, ce sont Centre-Val-de-Loire, +1,8%, c’est beaucoup, et Bourgogne-Franche-Comté, +1,2%. Côté profil, il a des chiffres très intéressants qui portent sur une période antérieure mais qui montrent très bien que le taux de chômage est inversement proportionnel au niveau de diplôme.

Pour les non-qualifiés, le taux de chômage est de 17%, c’est-à-dire bien davantage que la moyenne nationale. Pour les diplômés du bac, la proportion de sans emploi est de 10%, donc beaucoup plus faible, et proche de la moyenne.

En revanche, pour ceux qui ont fait des études supérieures, le taux de chômage tombe à 5,2%, c’est-à-dire quasiment le plein emploi. Et c’est même 4,2% pour ceux qui ont au moins dix ans d’expérience professionnelle. Ça veut dire que le chômage, aujourd’hui, a presque disparu pour les personnes qualifiées.

Des chiffres attribués à l'échec de la politique économique ?

C’est au moins le signe qu’il n‘y a pas de miracle. Mais je dirai que la présence de deux indicateurs contradictoires laisse à penser que ce sont les facteurs extérieurs, changement de politique de l’emploi et retour sur le marché de chômeurs qui ne pointaient plus, que ces facteurs ont été importants lors du trimestre concerné.

Autrement dit, même avec des chiffres médiocres, on ne peut pas en tirer la conséquence que la politique est inefficace. Il faut attendre encore un peu. Le chef de l’État avait d’ailleurs demandé 18 mois à deux ans avant d’être jugé sur ses résultats, ça nous conduit au début de l’année prochaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chômage Économie Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795329538
Chômage : des chiffres décevants au troisième trimestre
Chômage : des chiffres décevants au troisième trimestre
ÉDITO - S'il y a eu un nombre record d'embauches au troisième trimestre, le chômage a tout de même augmenté. Il a progressé de 0,5% pour les demandeurs d'emploi de catégorie A.
https://www.rtl.fr/actu/conso/chomage-des-chiffres-decevants-au-troisieme-trimestre-7795329538
2018-10-26 10:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kLw1yDFFFbEItTU3HjHKmg/330v220-2/online/image/2018/0906/7794684777_une-agence-pole-emploi-illustration.jpg