1 min de lecture Cuisine

Chandeleur : pourquoi mange-t-on des crêpes le 2 février ?

ÉCLAIRAGE - Chaque 2 février, c'est la Chandeleur. Si pour certains il s'agit d'un prétexte de plus pour assouvir sa gourmandise, initialement, cette fête trouve ses origines dans des rites païens puis religieux.

À la chandeleur, il est de coutume de manger des crêpes
À la chandeleur, il est de coutume de manger des crêpes Crédit : Flickr Frédérique Voisin-Demery
Marie Gingault

Ce dimanche, comme chaque 2 février, c'est la Chandeleur. Une fête qui se traduit tout simplement, par manger des crêpes. Et si pour les plus gourmands la simple idée de se régaler est satisfaisante, cette fête tient d'abord son origine dans de nombreuses fêtes païennes.

À l'origine, la Chandeleur célèbre la fertilité de la terre, lorsque l'hiver et les grands froids s'éloignent et que le blé pousse plus facilement. Par la suite, une fête religieuse est venue ancrer la coutume, celle de la présentation de Jésus au temple de Jérusalem, appelée fête de la purification. 

La fête de la purification se déroule 40 jours après Noël, le 2 février. Et si la Chandeleur s'appelle ainsi c'est parce qu'au Ve siècle, le pape Gélase met en place une procession avec des chandelles - d'où le nom "chandeleur". Bénies, des chandelles étaient placées dans les églises et la coutume dit que Gélase distribuait des crêpes aux pèlerins qui se rendaient à Rome le 2 février.  

La crêpe, symbole du soleil

Rondes, dorées et toute chaudes, les crêpes symbolisent également le retour du soleil, qui se lève de plus en plus tôt en cette période de l'année. Si les crêpes étaient si populaires c'est notamment grâce au peu d’ingrédients nécessaires à leur préparation. Aussi, elles permettaient d'écouler le surplus de blé de l'année passée à l'approche de la nouvelle récolte. 

À lire aussi
Le clafoutis est un des desserts préférés des Français cuisiner sans gluten
Sans gluten : la recette facile du clafoutis cerises-pépites de chocolat

La Chandeleur a également ses coutumes et traditions. L'une d'entre elle recommande de faire sauter sa crêpe avec la poêle dans la main droite, pendant que dans la gauche on serre fort une pièce d'or. Cette coutume serait gage de prospérité pour l'année entière et est accompagnée de son proverbe : "Si point ne veux de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cuisine Traditions Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants