3 min de lecture Crédit immobilier

Immobilier : pourquoi les taux d'intérêt historiquement bas peuvent être dangereux

En France, les taux du crédit immobilier aux particuliers atteignent 1,29 %. Une tendance qui peut toutefois s'avérer dangereuse face à l’accumulation de dettes.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Crédit immobilier : les taux au plus bas de leur histoire partout dans le monde Crédit Image : AFP / Stéphane de Sakutin | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Quentin Marchal

C'est un chiffre qui pourrait donner de nombreuses idées aux acheteurs de biens immobiliers. Les taux d’intérêt d’un crédit immobilier sont en effet de 1,29% par an en moyenne, toutes durée confondues, selon l'observatoire crédit logement CSA. Un chiffre qui arrive d'ailleurs à baisser lorsque l'emprunt s'étale sur vingt ans, et encore plus sur quinze années. 

Jamais le prix de l'argent n'a été aussi faible dans l'Hexagone, puisque le précédent record, qui datait de 2016 (1,33%), a été battu. Comme les salaires augmentent de 1 à 2% par an en ce moment, cela signifie qu'emprunter de l'argent ne vous coûte rien. Attention toutefois, il s'agit du taux du crédit hors assurance, assurance qui est généralement obligatoire et qui peut coûter entre 0,3% et 1% en plus du taux, selon votre âge et le risque que vous représentez.

Cette bonne nouvelle permet aux acheteurs d'emprunter davantage pour s'offrir leur logement. Mais la conséquence inattendue de cette tendance a été de déclencher un cercle vicieux. La baisse des taux permet aux acheteurs de s'endetter davantage, ce qui stimule la demande et fait monter les prix de l'immobilier, au moins dans les grandes villes.

Une tendance présente dans le monde entier

À lire aussi
Illustration prêts immobiliers Banques
Crédit immobilier : des taux avantageux à prévoir jusqu'à la fin de l'année

En conséquence, les ménages se retrouve avec un crédit moins cher, mais aussi avec un logement plus cher. Pour l'acheteur, ça n'est donc pas forcément une bonne affaire. C'est en réalité le vendeur qui récupère les bénéfices de la baisse des taux, sous la forme d'une augmentation du prix du bien qu'il met sur le marché. Un paradoxe qui n'est pas seulement propre à la France puisqu'il touche l'ensemble du globe.

Partout dans le monde, pour tous les emprunteurs ou presque, le prix de l'argent est au plus bas de l'histoire. Cela touche même à l'aberration. L'État allemand par exemple, réputé pour être l'un des emprunteurs les plus solides de la planète, avec son homologue suisse, emprunte à moins 0,2% par an. C'est à dire que si vous lui prêtez 100 euros, il vous remboursera un petit peu moins que ce que vous lui avez confié. C'est tout simplement le taux le plus faible de sept siècles d'histoire allemande

Une aberration pour beaucoup car le taux d'intérêt, c'est le prix du risque et du temps. Si je vous prête de l'argent, je ne suis pas tout à fait sûr que vous me rembourserez car il peut arriver quelque chose d'imprévu. Et en plus, je me prive d'une somme que j'aurais pu faire fructifier. Pour compenser ce risque et ce temps sans mon argent, je vous facture un intérêt. Un taux d'intérêt à zéro comme aujourd'hui, ça veut dire qu'on considère que le prix du risque et celui du temps valent zéro, ce qui n'évidemment aucun sens.

Accumuler la dette pour financer la croissance

Ces taux d’intérêts faibles peuvent aussi s'avérer dangereux parce que cela provoque une fureur de l'endettement mondial, une pyramide de dettes qui ne pourra sans doute jamais être remboursée.

Ces risques sont causés par les prises de décisions des banques centrales du monde pour une seule et unique raison. Depuis la crise de 2008, le monde est tellement endetté que les échéances ne sont pas remboursables. La seule façon d'éviter une faillite du système financier, c'est de mettre le prix de l'argent à zéro afin de permettre à tout le monde d'accumuler encore de la dette, ce qui permet de financer la croissance. 

Nous avons traité un excès de dette avec un surcroît de dette. Par ailleurs, nul ne sait combien de temps cela peut durer car cette situation est sans précédent dans l'histoire économique mondiale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crédit immobilier Achat Immobilier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797772697
Immobilier : pourquoi les taux d'intérêt historiquement bas peuvent être dangereux
Immobilier : pourquoi les taux d'intérêt historiquement bas peuvent être dangereux
En France, les taux du crédit immobilier aux particuliers atteignent 1,29 %. Une tendance qui peut toutefois s'avérer dangereuse face à l’accumulation de dettes.
https://www.rtl.fr/actu/conso/immobilier-pourquoi-les-taux-d-interet-historiquement-bas-peuvent-etre-dangereux-7797772697
2019-06-05 08:37:48
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kA826FEOdjO2QRm0pg16TQ/330v220-2/online/image/2018/0608/7793680035_les-taux-d-interets-pour-les-credits-immobiliers-ont-atteint-un-niveau-tres-bas-en-mai-2018.jpg