1 min de lecture Artisanat

Antoine, souffleur de verre : "quand on souffle, c'est un mélange de méditation et d'adrénaline"

REPORTAGE - Antoine Brodin a son atelier à Saint-André-de-Cruzières, en Ardèche. Il vient d'être récompensé pour son oeuvre monumentale "Migration" par la Fondation Ateliers d'Art de France.

micro générique Mon métier, ma passion Armelle Levy iTunes RSS
>
Antoine, souffleur de verre : "quand on souffle, c'est un mélange de méditation et d'adrénaline" Crédit Image : Aurélien Lambert | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

Antoine Brodin découvre la peinture et le dessin à l'âge de treize ans, par des cours prodigués par sa grand-tante. Il fait les Beaux Arts et du droit. C'est finalement assez tard qu'il s'intéresse au verre, puisqu'il a commencé par la restauration de vitraux d'église. Jusqu'au jour où il a découvert une magnifique assiette en verre soufflée, qui lui a donné l'envie d'aller plus loin.

"C'est le côté vivant de cette matière" qu'il adore. "On passe d'une matière liquide comme le miel, il y a tout qui coule si on arrête de tourner comme la cuillère dans un pot de miel le matin, donc on est dans la rotation permanente, et cela se fige très vite", décrit notre souffleur de verre. Il a un temps de travail très très court, "comme un plan-séquence au cinéma, on ne s'arrête pas quand on commence, il faut aller jusqu'au bout de la pièce", explique-t-il.

Après Montréal, il intègre le Cerfav, l'école de verre à Vannes-le-Châtel, à côté de Nancy, puis il voyage à Murano, et à Tokyo pour se perfectionner. Il avoue qu'il faut du temps pour bien maîtriser la technique du verre". Il faut deux ans de formation pour pouvoir s'installer, mais dix mille heures de travail, soit dix ans de métier, pour bien maîtriser son travail et accéder à un autre niveau", concède notre verrier.

Antoine Brodin - Migration
Antoine Brodin - Migration Crédit : Gilles Leimdorfer

Et Antoine Brodin vient d'être récompensé par la Fondation Ateliers d'Art de France, pour sa création monumentale : Migration. C'est une sorte de barque squelette longue de plus de 4,5 mètres, réalisée donc en verre soufflée et à la canne, et constituée de 43 membrures de verre. Une oeuvre puissante et délicate, telle une dentelle aux teintes moirées de pierre précieuses.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Artisanat Made in France Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants