1 min de lecture Société

Alcool : "Il me faut expier ce péché de gourmandise", confie Isabelle Saporta

BILLET - Les scientifiques sont formels avec un verre d'alcool par jour nous prenons déjà des risques pour notre santé, ce qui fait réagir Isabelle Saporta.

Isabelle Saporta C'est Comme ça Isabelle Saporta
>
Alcool : "Il me faut expier ce péché de gourmandise", confie Isabelle Saporta Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Saporta
Isabelle Saporta et Marie Sasin

Les scientifiques sont formels : avec un verre d'alcool par jour nous prenons déjà des risques, pour notre santé. J'en ai pas dormi de la nuit, j'ai lu, j'ai relu l'étude de The Lancet : elle est formelle, dès le premier verre, c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres. 


Et ce matin, il faut que je confesse quelque chose à nos auditeurs. Oui, hier soir, j’ai bu un verre de vin. Je ne sais pas ce qui m’a pris. L’euphorie de ces belles vendanges 2018 ? Une chose est certaine, il me faut aujourd’hui, expier ce péché de gourmandise.
 
Ce n’est pas si grave ! Et bien si parce que je ne vous ai pas tout dit. Mon verre de vin, je l’ai bu pour accompagner une côte de bœuf. Oui, oui, de la viande rouge. Celle qui donne aussi le cancer. J’avais déjà eu du mal à la digérer parce que j’étais parti dîner avec ma copine vegan, celle qui n’arrête pas de me demander si ça ne me gêne pas de manger des cadavres. À chaque bouchée, elle me montrait des vidéos tournées dans les abattoirs.
 
Bon, Isabelle, qu’est-ce que vous êtes en train de nous dire en faisant ce cinéma ce matin, qu’on en fait trop ? J’en appelle publiquement, ce matin, à la plus grande divinité médicale que la terre n’ait jamais portée, Michel Cymès.

J'aimerais qu'on s'acharne avec autant de virulence sur les produits industriels

Isabelle Saporta
Partager la citation

Le jour où nos plus grands vins, nos meilleures viandes, et nos plus beaux fromages de terroir, seront le seul problème de santé publique qu’on ait, je me réjouirai. J’aimerais qu’on s’acharne avec autant de virulence sur les produits industriels, trop gras, trop salés, trop sucrés.

À lire aussi
Des femmes juives prient près du Mur des Lamentations, dans la cité de Jérusalem, la veille de la fête de Yom Kippour religions
Qu'est-ce que Yom Kippour, la fête juive du grand pardon ?

Et qu'on nous fiche un peu la paix, à nous qui avons bien besoin d’un petit verre de vin, bu avec modération, pour faire passer la kyrielle de bonnes nouvelles de la rentrée. Allez ! C’est comme ça ! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Alcool Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794560303
Alcool : "Il me faut expier ce péché de gourmandise", confie Isabelle Saporta
Alcool : "Il me faut expier ce péché de gourmandise", confie Isabelle Saporta
BILLET - Les scientifiques sont formels avec un verre d'alcool par jour nous prenons déjà des risques pour notre santé, ce qui fait réagir Isabelle Saporta.
https://www.rtl.fr/actu/conso/alcool-il-me-faut-expier-ce-peche-de-gourmandise-confie-isabelle-saporta-7794560303
2018-08-28 10:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pSXeZBRnxJTl8U_CwemUvQ/330v220-2/online/image/2018/0824/7794522112_isabelle-saporta.jpg