1 min de lecture Ça peut vous arriver

Terrasse non achevée : comment récupérer son acompte ?

Les travaux de sa terrasse ont commencé puis se sont interrompus pour ne jamais reprendre. Comment se faire rembourser ? Dans le 9 h 30-11 h, toutes les règles d'or à connaître face à un artisan dont le travail n'est pas fini.

Julien Courbet Ça peut vous arriver Julien Courbet iTunes RSS
>
Travaux inachevés : Sylvie veut le remboursement de son acompte Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
ca peut vous arriver - julien courbet
Julien Courbet

En septembre 2018, Sylvie fait confiance à un artisan pour la construction d’une terrasse. Le devis s’élève à 14 888,50 €. Elle lui verse plusieurs acomptes pour un total de 12 738 €. 

Les travaux commencent en septembre 2018… A l’heure actuelle, sa terrasse n’est toujours pas terminée ! En décembre 2018, l’artisan s’engage à lui rembourser une partie de ce qu’elle a versé puisque de toute évidence le chantier ne pourra pas reprendre avant le printemps. Au printemps, les travaux ne reprennent pas

L’artisan accepte donc de lui rembourser la totalité des sommes versées. Au bout de plusieurs mois et grâce à l’intervention d’un avocat et d’un huissier, elle parvient à récupérer 5 500 €. C’était en juillet dernier et depuis : plus rien ! L’artisan lui doit encore 7 238 €. Malgré de nombreuses promesses, elle n’a toujours rien reçu ! 

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe du 9 h 30-11 h vous recommande
Lire la suite
Ça peut vous arriver Julien Courbet Logement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants