1 min de lecture Pays basque

Cargo échoué à Anglet : l'hypothèse de l'avarie privilégiée

Une avarie serait à l'origine du naufrage d'un cargo espagnol à Anglet. La procureur de Bayonne a souligné qu'il n'y avait ni "faute pénale" ni "manquement apparent".

Un cargo espagnol s'est échoué à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) le 5 février 2014.
Un cargo espagnol s'est échoué à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) le 5 février 2014. Crédit : AFP / GAIZKA IROZ
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une avarie de machine, ou plutôt deux avaries consécutives seraient à l'origine du naufrage d'un cargo espagnol à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), a indiqué la procureur de Bayonne. "Il n'y a pas de faute pénale à cette heure (...), on part sur une avarie de machine à l'origine du naufrage", a déclaré à la presse Anne Kayanakis, qui a confirmé qu'une enquête judiciaire avait été ouverte le 5 février, afin d'établir ou d'exclure d'éventuelles responsabilités pénales à l'origine du naufrage.

Une tentative de pompage de 70 tonnes de carburant, dans une cuve intacte à l'avant du cargo brisé en trois parties, devait intervenir dans l'après-midi. "A l'heure qu'il est on ne peut pas confirmer qu'il y ait eu négligence de la part du navire, il est prématuré d'en dire plus", a ajouté la procureur, précisant toutefois qu'"aucun témoignage ne met en cause la conduite du commandant et des membres de l'équipage, au contraire", ni n'évoquent de "comportements désordonnés" ou de "panique".

Impossible de manoeuvrer le navire après deux avaries

En outre, a rappelé la magistrate, le bateau avait fait l'objet de vérifications et les certificats délivrés "n'avaient pas révélé d'anomalie". Selon le scénario établi du naufrage, une première avarie est survenu au moment ou le "Luno" s'est présenté pour entrer dans le port de Bayonne après en avoir reçu la permission.

Le moteur est reparti mais "une deuxième avarie électrique, conjuguée aux conditions météo alors, a fait que le navire n'était plus manœuvrable".

À lire aussi
15.000 personnes étaient présentes à Hendaye pour la manifestation anti G7 selon les organisateurs manifestations
G7 à Biarritz : des milliers d'opposants ont manifesté à Hendaye

Les onze membres d'équipage ont été entendus par la section de recherches de la gendarmerie maritime de Brest, chargée de l'enquête. Ils sont "très éprouvés" et devaient regagner l'Espagne dans la journée, a précisé Anne Kayanakis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pays basque Cargo Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769539495
Cargo échoué à Anglet : l'hypothèse de l'avarie privilégiée
Cargo échoué à Anglet : l'hypothèse de l'avarie privilégiée
Une avarie serait à l'origine du naufrage d'un cargo espagnol à Anglet. La procureur de Bayonne a souligné qu'il n'y avait ni "faute pénale" ni "manquement apparent".
https://www.rtl.fr/actu/cargo-echoue-a-anglet-l-hypothese-de-l-avarie-privilegiee-7769539495
2014-02-07 15:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QaX1cu1WAA-JagBYGs9TBg/330v220-2/online/image/2014/0205/7769450047_un-cargo-espagnol-s-est-echoue-a-anglet-pyrenees-atlantiques-le-5-fevrier-2014.jpg