2 min de lecture Société

Sommeil : votre position en dit long sur vous, explique Michel Cymes

REPLAY - Le médecin parle sommeil sur l'air de "Dis-moi comment tu dors, je te dirai qui tu es !"

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Sommeil : votre position en dit long sur vous, explique Michel Cymes Crédit Image : dima_sidelnikov | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Sur le ventre, sur le dos, sur le côté, recroquevillé : nous avons tous une position favorite pour nous endormir. Même si vous ne parlez pas la nuit, sachez que votre corps le fait pour vous. Il cafte, même. La position choisie reflète notre personnalité. Elle va aussi traduire notre situation émotionnelle. C'est ce qu'affirme un des pontes du Centre du sommeil d’Édimbourg, en Écosse. Au terme de sondages, le professeur Chris Idzikowski nous apprend que la position la plus prisée est celle du fœtus : quatre dormeurs sur dix, et les femmes plus souvent que les hommes. Selon lui les adeptes de cette position sont des personnes plus sensibles et plus émotives que la moyenne, des personnes qui apprécient les relations intenses tout en craignant d'en ressortir blessées (ce qui les conduit à être méfiantes).

Si vous dormez sur le ventre, et les mains sous l'oreiller, vous êtes un concentré de charisme, de créativité, d'impétuosité et de sensibilité, mais vous avez un sale caractère. Si vous dormez sur le dos, vous êtes réservé, perfectionniste et ambitieux, à condition d'avoir les bras le long du corps. Car si vous les relevez façon "haut les mains, c'est un hold-up !", vous êtes attentionné, emphatique et intuitif. On appelle cela la position de "l'étoile de mer", qui est la moins répandue (une personne sur vingt en est adepte).

Sur le côté, bras le long du corps = naïveté

Ceux qui dorment sur le côté les jambes repliées représentent entre un quart et un tiers des dormeurs. Mais là il y a deux écoles. Il y a ceux qui, une fois allongés, déplient leurs bras et les tendent devant eux ("la position du suppliant") : ce sont des cérébraux, mais quand ils ont pris leur décision rien ne peut les faire changer d'avis.

En revanche si vous gardez les bras le long du corps, vous êtes la personne la plus facile à vivre, la plus sociable, vous aimez votre prochain, vous lui faites une confiance aveugle. Un conseil pourtant : réveillez-vous ! Car d'après le professeur spécialiste du sommeil qui a piloté l'étude, vous êtes d'une grande naïveté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Sommeil Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants