1 min de lecture Hôpitaux

À Rennes, une inquiétante recrudescence du ver solitaire

Sept cas de ténia du poisson, autrement appelé ver solitaire, ont été recensés en deux ans par le CHU de Rennes. Une situation inédite puisqu'il n'y avait eu aucun cas depuis au moins 20 ans.

L'entrée des urgences d'un centre hospitalier (illustration)
L'entrée des urgences d'un centre hospitalier (illustration) Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Amoureux de sushis et de poissons crus, lisez cet article avec des pincettes. Le CHU de Rennes a rapporté sept cas de ténia en seulement deux ans. Ces longs vers rubanés et segmentés, aussi connu sous le nom de ver solitaire, peuvent vivre 10 ans dans votre corps et causés des troubles digestifs. Il est toutefois possible qu'ils se développent dans votre corps sans que vous ne vous en aperceviez. 

Ces sept cas entre juillet 2016 et septembre 2018 ont provoqué l'étonnement du personnel médical, comme le souligne le professeur Florence Robert-Gangneux auprès de France Bleu Armorique, qui n'avait jamais vu cela ces vingt dernières années : "Cela arrive en mangeant du poisson cru ou mariné et qui contient des larves de ce parasite. Ces larves vont subir plusieurs mues et se développer dans notre tube digestif"

Les sept patients avaient tous mangé des sushis et fréquentaient des restaurants japonais, a confirmé un questionnaire par la suite. Pour éviter ce fléau, la seule solution pour éliminer ces parasites du poisson est la congélation. C'est d'ailleurs ce qu'impose un règlement européen de 2004 aux restaurateurs qui servent du poisson cru. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Maladie Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants