1 min de lecture Incendie à Notre-Dame

Plomb à Notre-Dame : "Une bombe sanitaire à retardement", dit Annie Thébaud-Mony sur RTL

INVITÉE RTL - D'après Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, les autorités sont dans la minimisation, voir dans le déni de la dangerosité du plomb, un "toxique redoutable".

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Plomb à Notre-Dame : "Une bombe sanitaire à retardement", dit Annie Thébaud-Mony sur RTL Crédit Image : Philippe LOPEZ / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par Esther Serrajordia

La publication de nouveaux relevés de taux de plomb depuis Notre-Dame de Paris est attendue ce mardi 6 août. Le métal serait présent en quantité inhabituelle dans le quartier. Au total, 400 tonnes de plomb se sont volatilisées en particules.

Certains riverains demandent le confinement de la cathédrale. Mais la Mairie de Paris s'y oppose. D'après elle, il n'y a pas d'inquiétude vitale, et la dépollution aura donc lieu à l'air libre. Pour Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche à l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), c'est une erreur. 

"Il faut savoir que les 400 tonnes de plomb qui se sont déversées correspondent à presque 4 fois les émissions de plomb diffusées sur la France entière pour une année", déclare-t-elle. Annie Thébaud-Mony met en garde contre la dangerosité du plomb, un "toxique redoutable". "Le plomb est l'équivalent de l'amiante en terme de toxicité. Au moment de l'incendie, les pompiers auraient du être plus protégés à mon avis. Idem pour les personnes qui ont débuté les travaux", affirme la chercheuse. 

Une gestion "contradictoire"

Annie Thébaud-Mony critique une gestion "contradictoire" de la part des autorités. "Il y a d'un côté le discours sur reconstruire la cathédrale en 5 ans. Et de l'autre, la minimisation du risque, voir un déni face au taux de plomb", a-t-elle déclaré. 

À lire aussi
La cathédrale Notre-Dame de Paris est ravagée par les flammes, le 15 avril 2019 Incendie à Notre-Dame
Notre-Dame, Mbappé, PNL... Ce qui a fait le plus parler sur Twitter en 2019

D'après elle, le problème du plomb à Notre-Dame est une "bombe sanitaire à retardement". Elle demande qu'un centre de suivi soit installé à l'Hôtel-Dieu pour "qu'on prenne conscience de la gravité des conséquences". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie à Notre-Dame Notre-Dame de Paris Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants