1 min de lecture Santé

Michel Cymes nous alerte sur la BPCO, la bronchite du fumeur

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie pulmonaire chronique inflammatoire qui touche les bronches. Sous-estimée et mal diagnostiquée, elle est principalement due au tabac.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes nous alerte sur la BPCO, la bronchite du fumeur Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Michel Cymes | Durée : | Date : La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

C'est aux fumeurs que je m'adresse en priorité. Car la maladie dont je vais vous entretenir les touche en priorité. Il s'agit de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

C'est très simple : si vous prenez cent patients qui en souffrent, vous en avez 90 qui fument ou ont fumé. Conséquence : ils se retrouvent avec un excès de mucus dans les bronchioles. Les autres, en général, ont été exposés à des solvants, des produits agricoles, des poussières, ou tout simplement la pollution.

La BPCO n'est rien moins qu'une bronchite carabinée et chronique. Elle adore les fumeurs, elle s'installe dans leur organisme, elle prend le temps d'évoluer sur plusieurs années. Et un matin, vous vous réveillez avec les poumons abîmés. Vous constatez que vous les crachez quand vous montez ne serait-ce qu'un étage à pied.

Si je m'attarde sur cette maladie qui a beau tuer plus de 15.000 personnes par an, qui a beau en envoyer 100.000 autres l'hôpital, qui a beau concerner 3,54 millions de personnes, c'est parce qu'elle n'est pas diagnostiquée dans deux cas sur trois.

Des traitements pour stopper la maladie

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

C'est la raison pour laquelle il faut rappeler les symptômes de la BPCO. Vous toussez le matin, vous crachez le matin, vous êtes essoufflé au moindre effort ? Il y a une forte probabilité pour que vous soyez concerné par la maladie. Surtout si vous avez passé la quarantaine. Vous avez un doute ? Consultez, car plus on diagnostique tôt la BPCO mieux on la gère.

Aucun traitement ne permet de guérir de la bronchopneumopathie chronique obstructive. Mais il est possible de stopper son évolution et d'améliorer les conditions de vie du patient. Certains médicaments permettent de dilater les bronches. Parfois il faut avoir recours à l'oxygénothérapie, qui consiste à inspirer un air enrichi en oxygène.

Il existe aussi des antibiotiques pour éviter les infections pulmonaires. On peut même avoir recours à des séance de kiné respiratoire. Mais par dessus tout, la priorité des priorités est d'arrêter de fumer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Société Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants