2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 18h - Coronavirus : l'appel à l'aide de l'hôpital de Metz

La directrice générale du centre hospitalier de Metz, Marie-Odile Saillard, a lancé un appel au secours en avertissant du danger concernant le manque de places en réanimation et de la nécessité de transferts de patients vers d'autres hôpitaux.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h du 30 mars 2020 Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

L’hôpital de Mulhouse est saturé, sans surprise puisque le Haut-Rhin était le premier foyer épidémique de France. Mais l’épidémie s’étend et la Moselle est désormais au bord de l’implosion, l’hôpital de Metz lance un appel au secours en déclarant : "Dans 4 jours, Metz sera Mulhouse".

L’épidémie s’aggrave brutalement et l’évolution de ce week-end est très inquiétante. Marie-Odile Saillard, la directrice générale du centre hospitalier régional, voit les places libres fondre à vitesse accélérée : "Nous avions vendredi 92 lits de réanimation et 76 patients dedans. Dimanche, nous sommes montés à 100 lits de réa et 84 patients, aujourd’hui, lundi 8h, j’ai toujours 100 lits de réanimation et 90 patients dedans." L’hôpital ne peut pas monter plus haut que 100 lits de réanimation.

La directrice supplie les autorités, pour tenir, il faut au minimum 12 évacuations de Moselle par jour et encore, uniquement si l’épidémie ne s’aggrave pas. "Il est grand temps qu’on sorte du silence. La situation de la Lorraine nord n’est pas la même encore que celle du Grand Est, là, maintenant, nous sommes à bout. Si on ne se mobilise pas fortement, dans 3-4 jours, ça sera Mulhouse." 

En l’état, la Moselle peut tenir 24h, peut-être 48h. Pendant la conférence de presse, la directrice a appris la mort de l’un des médecins de l’hôpital, malade du Covid, qui était en réanimation.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Une infirmière du CHU de Nantes (illustration) coronavirus
Coronavirus : où en est-on de "l’aplatissement de la courbe" en France ?

Masques - Sur les 1 milliard de masques commandés, 10 millions de masques sont arrivés en France le lundi 30 mars dont 80% de masques FFP2, réservés au personnel soignant. Toute l’opération a été surveillée par les gendarmes. Au total, ce sont 60 rotations aériennes qui sont programmées entre la Chine et la France. 

Chloroquine - Une dizaine de cas d’automédication avec un dérivé de la chloroquine ont été constatés en Nouvelle-Aquitaine. Cette prise d'un médicament hors de tout contrôle ont provoqué des troubles du rythme cardiaque graves. Les personnes concernée ont dû être hospitalisées. 


International - Les États-Unis sont désormais le pays le plus contaminé du monde par le coronavirus qui pourrait tuer entre 100.000 et 200.000 Américains. Un navire-hôpital est arrivé dans le port de New York avec 1.000 lits pour tenter de soulager les hôpitaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Metz
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants