1 min de lecture Coronavirus

Le vaccin d'AstraZeneca sera "prêt en janvier" s'il est autorisé par les régulateurs

INVITE RTL - Le président du laboratoire AstraZeneca pour la France espère recevoir une autorisation de mise sur le marché avant la fin de l'année pour son traitement contre la Covid-19.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Olivier Nataf, président d'AstraZeneca France, était l'invité de RTL du 27 novembre 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le vaccin mis au point par le laboratoire AstraZeneca sera prêt en janvier s'il reçoit l'approbation des régulateurs européens. Invité de la matinale de RTL ce vendredi 27 novembre, le président de la branche française du laboratoire britannique, Olivier Nataf, estime que les procédures qui doivent encore valider l'efficacité de son traitement contre le Covid-19 ne devraient pas retarder son déploiement en France.

"Le président de la République a parlé de fin décembre, début janvier (pour le lancement de la campagne de vaccination, Ndlr). Si l'agence européenne du médicament donnait une autorisation de mise sur le marché à notre vaccin, nous serions prêts en janvier", assure-t-il. Le laboratoire se dit en mesure de fournir "3 milliards de doses en 2021" pour approvisionner "160 pays".

Avant cela, le vaccin d'AstraZeneca doit faire l'objet d'une étude supplémentaire pour valider ses performances car le protocole qui a fourni les meilleurs résultats, efficace à 90%, repose sur une erreur de dosage et n'a pas été mené sur un groupe suffisamment conséquent, ce qui lui a valu des critiques de la communauté scientifique.

"Les données qui ont été annoncées la semaine vont être soumises à l’agence européenne du médicament qui a mis en place une évaluation en continu des données scientifiques des différents vaccins pour savoir si elles sont suffisantes pour une autorisation de mise sur le marché", précise Olivier Nataf.

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : Rachida Dati veut "un revenu de subsistance" pour les étudiants

S'il est validé, le vaccin AstraZeneca aura pour lui d'être moins cher et plus simple à utiliser que les autres vaccins candidats. "Il s'utilise comme d’autres vaccins, il se met au frigo et c’est une injection intra musculaire", explique Olivier Nataf, qui ne veut pas "se comparer aux autres vaccins" car "c'est une course contre le virus". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants