1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Variant Delta : le gouvernement pourrait modifier sa stratégie
2 min de lecture

Variant Delta : le gouvernement pourrait modifier sa stratégie

Alors que Jean Castex a annoncé la mise en place d'une concertation sur la vaccination des soignants, le département des Landes continue d'inquiéter en raison de la présence du variant Delta.

Une personne se fait vacciner contre la Covid-19 (illustration)
Une personne se fait vacciner contre la Covid-19 (illustration)
Crédit : KAREN DUCEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
La montée en puissance du variant Delta pourrait modifier la stratégie du gouvernement
02:16
Céline Morin - édité par Mélanie Costa

Alors que la vaccination obligatoire semble se préciser pour les soignants, Jean Castex annonce la mise en place d'une concertation sur le sujet, avec des élus locaux et les différents groupes parlementaires, ce mercredi 30 juin. 

"J'ai la conviction et c'est en tout cas ce que va faire le gouvernement, que nous devons aller plus loin. Je vais, dans les jours qui viennent, consulter l'ensemble des associations des élus locaux, les présidents de groupe de l'Assemblée nationale et du Sénat", a ainsi expliqué le Premier ministre, Jean Castex, au Sénat. 

Jean Castex qui, comme le reste du gouvernement, s'inquiète de la propagation du variant Delta, appelé également le variant indien. C'est, en effet, à cause de lui que le département des Landes a décidé de maintenir les dernières restrictions, notamment le système de jauge dans les espaces clos jusqu'au 6 juillet. 

Le variant Delta pourrait représenter 74% des cas

En effet, lorsque l'immunité collective est faible, le virus progresse à nouveau. Pourtant, les Landes ont peu de malades depuis le début de l'épidémie. Elles ont en revanche un peu plus de personnes vaccinées que dans le reste de la France. 

À lire aussi

Mais quand le variant Delta commence à se développer, cela va très vite. En avril, le taux d'incidence baissait, comme dans le reste du pays. Mais il est remonté, il y a quinze jours. 
Il est aujourd'hui deux fois plus élevé que dans le reste de la France. Selon l'Agence Régionale de Santé, le variant Delta pourrait représenter 74% des nouveaux cas. 

Les autres départements d'Aquitaine ont par ailleurs le même contexte : une population plutôt épargnée depuis un an et demi et un taux de vaccination important. Mais, si comme dans les Landes quelques clusters apparaissaient, le scénario pourrait se répéter. 

Preuve qu'il faut accélérer la vaccination, sans quoi une quatrième vague pourrait arriver, comme l'annoncent depuis plusieurs semaines les épidémiologistes. Le taux d'incidence nationale ne semble d'ailleurs plus diminuer. Rappelons tout de même que l'an dernier le nombre de cas a recommencé à remonter dans le pays la semaine du 30 juin. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/