1 min de lecture Hérault

Hérault : ce que l’on sait de la mort d'une fillette après une injection d'adrénaline

Une petite fille de 11 ans est décédée après avoir été admise aux urgences de l'hôpital de Sète pour des maux de ventre. La fillette aurait été victime d'une erreur médicale. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire.

Les urgences de l'hôpital Saint-Clair à Sète (34) où la fillette aurait reçu une dose accidentelle d'adrénaline
Les urgences de l'hôpital Saint-Clair à Sète (34) où la fillette aurait reçu une dose accidentelle d'adrénaline Crédit : Google Maps
Patrick Isson édité par Marie Gingault

Une fillette âgée de 11 ans est décédée après avoir été admise aux urgences de l'hôpital de Sète (Hérault) pour des maux de ventre. Elle aurait reçu une injection d'adrénaline à la place d'une ampoule de Spasfon. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire.

Selon les proches de la victime, ce serait un "terrible accident médical" qui serait à l'origine de la mort de la petite fille. La maman a notamment produit au Midi Libre un document de prise en charge à son arrivée au CHU de Montpellier. Sur celui-ci est clairement écrit que l'enfant a reçu une injection accidentelle de 5 milligrammes d'adrénaline, qui présente la caractéristique d'accélérer le rythme cardiaque, au lieu d'une ampoule de Spasfon.

Cette injection aurait eu lieu lundi matin à l'hôpital Saint-Clair de Sète, où la victime avait été admise quelques heures auparavant pour des douleurs au ventre et une suspicion de gastro-entérite. Son état s'est alors rapidement dégradé, l'enfant "s'est mise à trembler, à vomir du sang et son coeur s'est arrêté" une première fois.

La fillette a été transférée d'urgence au CHU de Montpellier dans un état désespéré, sans activité cérébrale. Elle est décédée hier matin. Une autopsie sera pratiquée ce jeudi. La famille de la jeune victime a décidé de porter plainte. Le parquet de Montpellier a quant à lui ouvert une enquête préliminaire contre X pour homicide involontaire

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hérault Montpellier Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants