1 min de lecture Changement climatique

"Des virus pourraient survivre 30.000 ans dans le permafrost", selon un scientifique

INVITÉ RTL - Le professeur Claverie explique comment la fonte de la couche glacée du sol pourrait libérer des virus potentiellement incontrôlables.

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto iTunes RSS
>
Climat : "Des virus pourraient survivre 30.000 ans dans le permafrost", selon un scientifique Crédit Image : Handout / National Institute of Allergy and Infectious Diseases / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Ryad Ouslimani

Le permafrost fond, et c’est inquiétant. Ce terme désigne la partie du sol "qui est gelée en permanence, où il n’y a pas d’eau liquide", explique Jean-Michel Claverie, professeur émérite à la faculté d'Aix-Marseille, virologue et spécialiste en santé publique, sur RTL. Il est présent sur "un tiers de la surface de l’hémisphère Nord", précise-t-il. Et si cette fonte du permafrost est un signe du réchauffement climatique, ses conséquences peuvent s’avérer dramatiques à bien des égards. 

Ainsi, si aucune vie n’est possible dans un sol gelé, certaines formes peuvent redevenir actives après la décongélation notamment les virus. "Des virus pourraient survivre après 30.000 ans dans le permafrost", confirme le virologue. Il ajoute en outre qu’on n’a "aucune idée de la gravité potentielle".

Ainsi, des corps infectés par des microbes ou des virus, et qui auraient été conservés dans la glace, porteraient potentiellement des maladies dangereuses. "C’est assez facile de retrouver des traces du génome de la variole sur des gens morts de la variole il y a 800 ans en Sibérie", illustre le Pr Claverie.

"Le réchauffement climatique général a ouvert un accès aux côtes nord de la Sibérie riches en minerais", explique le scientifique. Des mines sont alors creusées en plein air, avec des forages jusqu’à 1 km de profondeur, jusqu'à des couches qui datent d'un million d'années. 

À lire aussi
Barbara Pompili, le 16 septembre 2020 écologie
Pollution : qu'est-ce que le "délit d'écocide" que va créer le gouvernement ?

"On remet en circulation des choses dont on ne sait rien sur le plan microbiologique", s’inquiète-t-il . Malgré les études publiées et les demandes de prudences émises par les scientifiques, le gouvernement russe reste engagé dans l’exploitation des richesses du sous-sol de l’Arctique. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Changement climatique Virus Sciences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants