1 min de lecture Santé

Des moustiques "mutants" permettent de lutter contre les maladies

Ces moustiques sont infectés par une bactérie, la Wolbachia, qui les empêche de transmettre des virus comme la dengue et Zika.

Des chercheurs ont lâché des moustiques "mutants" à Townsville (Australie) pour contrôler la propagation de la dengue.
Des chercheurs ont lâché des moustiques "mutants" à Townsville (Australie) pour contrôler la propagation de la dengue. Crédit : Apu Gomes / AFP
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

Alors qu'ils étaient connus pour propager les maladies, les moustiques pourraient en fait aider à les contrôler. Des chercheurs ont réussi à faire en sorte que des moustiques, infectés par une bactérie spéciale, limitent la propagation des maladies comme Zika ou la dengue, rapporte The Guardian

Tout commence il y a 4 ans, lorsque des chercheurs du "World Mosquito Program" de l'université de Monash (Australie), infectent délibérément des moustiques avec la Wolbachia. Cette bactérie rend l'insecte infecté incapable de transmettre des maladies. Ces spécimens ont été lâchés dans la ville de Townsville, au nord de l'Australie, zone particulièrement touchée par la dengue. Les scientifiques ont constaté qu'à la suite de l'expérience, il n'y avait eu aucune épidémie de cette maladie. 

Ces moustiques "mutants" ont en fait infecté les autres porteurs de maladies, avec la bactérie miracle Wolbachia. Ce processus a permis de diminuer la population des moustiques dangereux.

À lire aussi
Abul Bajandar souffre d'une maladie génétique rare maladie
Bangladesh : retour à l'hôpital pour "l'homme-arbre"

Des tests réalisés dans 11 pays

À Rio de Janeiro, au Brésil, ces insectes mutants ont été lâchés dans les favelas afin de lutter contre la propagation de maladies. La même expérience a été reproduite en Indonésie. Au total, 11 pays profitent de ce programme et davantage de résultats sont attendus à l'avenir. Scott O'Neill, directeur du World Mosquito Program est confiant : "Je pense que nous avons quelque chose qui va avoir un réel impact, et cette étude [à Townsville] montre que ce programme est très prometteur", a-t-il dit au Guardian

Si les résultats continuent d'être positifs, l'équipe de scientifiques pourrait utiliser ses moustiques spéciaux pour lutter contre la malaria ou encore Zika, qui avait semé la panique sur le continent américain en 2016.

Le coût était de 15 dollars australiens (environ 9,5 euros) par personne à Townsville, mais l’équipe espère pouvoir le ramener à 60 centimes d’euro dans les pays les plus pauvres. Pour le moment, les chercheurs n'ont pas constaté d'effet néfaste sur l'environnement ou la santé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Moustiques Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794317589
Des moustiques "mutants" permettent de lutter contre les maladies
Des moustiques "mutants" permettent de lutter contre les maladies
Ces moustiques sont infectés par une bactérie, la Wolbachia, qui les empêche de transmettre des virus comme la dengue et Zika.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/des-moustiques-mutants-permettent-de-lutter-contre-les-maladies-7794317589
2018-08-04 09:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/T0NOl9C4abh_KLc3yr7aUg/330v220-2/online/image/2018/0803/7794318384_des-chercheurs-ont-lache-des-moustiques-mutants-a-townsville-australie-pour-controler-la-propagation-de-la-dengue.jpg