1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Tous les Français vaccinés cet été ? "Pas en mesure de l'affirmer", selon Bouvet
1 min de lecture

Tous les Français vaccinés cet été ? "Pas en mesure de l'affirmer", selon Bouvet

INVITÉE RTL - Pour la présidente de la Commission technique des vaccinations, Olivier Véran aura du mal à tenir sa promesse.

Une dose de vaccin contre la Covid-19 (illustration)
Une dose de vaccin contre la Covid-19 (illustration)
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
L'invité de RTL Soir du 28 janvier 2021
12:15
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto
Animateur

Olivier Véran l'assurait jeudi 21 janvier 2021 sur le plateau du 20 Heures de TF1 : le gouvernement sera "en mesure" de vacciner 70 millions de personnes d'ici la fin du mois d'août. Mais une semaine après cette promesse du ministère de la Santé, beaucoup doutent qu'elle soit tenue. Parmi les perplexes, Élisabeth Bouvet, qui n'est autre que présidente de la Commission technique des vaccinations et, par conséquent, l'une des clés de voûte de la campagne de vaccination.

"Compte tenu de ce que l'on sait, nous ne sommes pas en mesure de pouvoir affirmer que nous pourrons vacciner tous les Français à cette date", assure en effet l'infectiologue, jeudi 28 janvier sur RTL. Selon elle, tout va dépendre de plusieurs facteurs dont certains échappent aux autorités sanitaires, comme la "disponibilité des vaccins". Une problématique que ne maîtrise.

Retards de livraison

Une déclaration qui intervient alors que les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté ont annoncé le report de rendez-vous pour une première injection du vaccin, en raison de difficultés d'approvisionnement des doses Pfizer. "Afin de garantir l'administration de la seconde injection pour toutes les personnes ayant déjà reçu la première dose en janvier, l'ensemble des rendez-vous de primo-vaccination (1re injection) prévus jusqu'au mardi 2 février inclus seront déprogrammés et immédiatement reprogrammés à partir de la première semaine de mars", écrit l'Agence régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France dans un communiqué.

Son vis-à-vis en Bourgogne-Franche-Comté avertit, quant à elle, que "certains rendez-vous pris en février pour une première injection sont susceptibles d'être reportés de quelques jours ou semaines". "Aucun rendez-vous ne sera annulé", assure l'agence dans un communiqué.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/