2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : pourquoi le dépistage est compliqué à bord du paquebot Diamond Princess

Le Japon manque de dispositifs pour pouvoir tester plus de passagers sur le paquebot Diamond Princess. De plus, les scientifiques ne savent toujours pas à quel moment de son cycle de vie le coronavirus devient détectable.

Le paquebot "Diamond Princess" à Yokohama le 10 février 2020
Le paquebot "Diamond Princess" à Yokohama le 10 février 2020 Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

L'épidémie du nouveau coronavirus Covid-19 à bord du bateau de croisière Diamond Princess a contraint le Japon à mettre tous ses occupants en quarantaine. En dix jours, seulement un cinquième d'entre eux a subi des tests soit 710 personnes sur un total initial de 3.711 passagers et membres d'équipage. Au fil des résultats, les personnes contaminées sont progressivement évacuées et hospitalisées au Japon.

Initialement, quelques dizaines de passagers et personnels avaient été testées. Il s'agit de ceux qui présentaient des symptômes ou qui avaient été en contact avec le premier cas d'infection à bord, un passager débarqué de Hong Kong fin janvier. 

Le nombre de cas positifs à bord n'ayant cessé d'augmenter, les autorités ont dû étendre le nombre de personnes devant être testées, notamment celles ayant côtoyé les derniers cas confirmés de contamination. Selon le dernier bilan disponible jeudi 13 février, 218 personnes ont été testées positives. 

Pas assez de tests disponibles

Le gouvernement japonais a expliqué qu'il n'avait pas assez de tests de diagnostic disponibles pour dépister tout le monde à bord dans l'immédiat. Seulement 300 personnes au maximum peuvent actuellement être testées. Les autorités espèrent pouvoir passer à 1.000 personnes par jour d'ici le 18 février, à la veille de la fin prévue de la quarantaine. Le gouvernement compte faire appel aux universités et à des entreprises privées. 

La technique de diagnostic infectieux appelée "PCR" (pour réaction en chaîne par polymérase) est celle utilisée par les Japonais. Cette méthode de biologie moléculaire très courante permet d'obtenir par amplification in vitro d'importantes quantités d'un fragment d'ADN à partir d'un petit échantillon de fluide nasal ou buccal.

À lire aussi
Un médecin prend la température d'une femme à Bombay en Inde, le 24 juin 2020 Inde
Coronavirus : l'Inde devient le troisième pays le plus infecté dans le monde

Bien que considérée comme rapide et efficace, cette méthode nécessite quatre à six heures pour livrer ses résultats. Elle peut aussi produire des "faux négatifs". De plus, les experts n'ont pas encore déterminé avec précision à quel moment de son cycle de vie le Covid-19 devient détectable. Le dépistage peut être ainsi difficile sur des personnes ne présentant pas encore de symptômes, tout en pouvant déjà être contagieuses.

L'efficacité de la quarantaine remise en question

Des doutes ont commencé à poindre sur l'efficacité de la quarantaine alors que le nombre de nouveaux cas d'infection à bord ne cesse d'augmenter. Les passagers sont confinés dans leurs cabines le plus possible. Ils doivent porter des masques et éviter les contacts rapprochés avec d'autres personnes. Les membres d'équipage prennent aussi leurs précautions, notamment quand ils ravitaillent les passagers dans leurs chambres.

La plupart des passagers à bord étant âgés, les conditions spartiates de la quarantaine risquent de dégrader la santé des plus fragiles, indépendamment du coronavirus. Le ministre japonais de la Santé Katsunobu Kato a annoncé jeudi 13 février que les occupants âgés dont les tests étaient négatifs allaient pouvoir prochainement quitter le navire pour être hébergés dans des bâtiments mis spécialement à leur disposition au Japon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Japon Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants