1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : non, le pape n'a pas interdit aux catholiques de se faire vacciner
2 min de lecture

Coronavirus : non, le pape n'a pas interdit aux catholiques de se faire vacciner

FACT CHECKING - Sur les réseaux sociaux circule une fausse information selon laquelle le pape aurait interdit aux fidèles de se faire vacciner.

Le pape François le 6 janvier 2021
Le pape François le 6 janvier 2021
Crédit : Handout / VATICAN MEDIA / AFP
Coronavirus : non, le pape n'a pas interdit au catholique de se faire vacciner
02:33
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

Le pape a-t-il interdit aux catholiques de se faire vacciner contre le Covid-19 ? C’est ce qu’on appelle une intox d’opportunité. À partir de demain, commence le week-end de Pâques, donc lancer une rumeur sur le pape... Franchement, si on n'en avait pas trouvé, ça aurait été décevant.

C’est une publication débusquée par l’AFP, que l’on retrouve sur Facebook. Une photo du pape avec un message où se mélange le désintérêt pour l’amour envers l’autre et ces vaccins qui vont tous nous exterminer...

Et là, on se dit que le pape n’est pas très inspiré au niveau du style à la veille de Pâques. C’est ce qui alerte en premier puisque cette déclaration est fausse, elle n’existe pas et le Pape François n’a jamais appelé les catholiques à ne pas se vacciner ni dans un discours, ni dans une homélie, ni sur internet : pas de miracle pour les antivax !

Le pape encourage à se faire vacciner

C'est même le contraire. Il a eu des mots très dur envers les anti-vaccins. Lui-même a reçu sa première dose début janvier. À la télévision italienne, il parlait de la vaccination comme un choix éthique et évoquait l’opposition aux vaccins comme un négationnisme suicidaire.

À lire aussi

À Noël, le souverain pontife souhaitait même un accès aux vaccins pour tous et certains cardinaux militent pour la levée des brevets des fabricants de vaccin. Depuis le début de la campagne de vaccination, le Vatican et les décisions papales font l’objet de beaucoup de fantasmes.

Un État dont on connaît mal le fonctionnement, des prises de position qui vont parfois à l’encontre de l’époque, bref tout ce qu’il faut pour alimenter l’imagination et faire croire que l’Église et son premier représentant sont contre le vaccin, car Pfizer ou Moderna utilisent une technologie nouvelle, c’est le contraire.

Brève contestation aux États-Unis

L'épiscopat américain et canadien ont, par contre, dénoncé des vaccins Johnson et AstraZeneca pendant quelques semaines. Ils sont accusés d'utiliser des lignées cellulaires dérivées de l'avortement dans leur développement, en fait des cellules fœtales dupliquées en laboratoire depuis les années 70.

Finalement, la hiérarchie ecclésiastique américaine a reconnu l’utilité et soutien désormais la vaccination. De là à ce que les cloches de Rome apporte des seringues en chocolat, n’exagérons pas non plus.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/