1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : masques FFP2 ou chirurgicaux, quelles différences ?
2 min de lecture

Coronavirus : masques FFP2 ou chirurgicaux, quelles différences ?

Malgré le "raz de marée" Omicron, le gouvernement ne généralise pas le port du masque FFP2, comme certains pays. Il est pourtant plus filtrant et protège plus longtemps.

Cette photographie d’illustration prise le 5 mai 2021 à Paris montre des masques de protection usagés.
Cette photographie d’illustration prise le 5 mai 2021 à Paris montre des masques de protection usagés.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Coronavirus : masques FFP2 ou chirurgicaux : quelles différences ?
00:01:32
Thibault Nadal & Vincent Serrano

Depuis l'arrivée du très contagieux variant Omicron, de nombreuses voix s'élèvent pour demander une généralisation des masques FFP2, notamment pour les enseignants, jugés plus performants que les masques chirurgicaux. Certains pays étrangers, comme l'Italie et l'Autriche ont décidé de le rendre obligatoire. Une mesure pas encore d'actualité en France. 

Aujourd'hui, à Paris, près d'un habitant sur 50 est testé positif chaque jour. C'est encore plus vrai dans les transports de la capitale ou le risque augmente de 20% selon une étude de l'institut pasteur. Dans la ligne 4, beaucoup d'usagers n'hésitent plus à porter des masques FFP2. "On s'informe de ce qui se passe et depuis quelques jours, on nous dit que le FPP2 est plus protecteur, donc c'est pour cette raison qu'on l'a mis", explique sur RTL une dame qui en porte un, tout comme son fils et son mari. 

Cette dame fait référence à plusieurs études menées depuis le début de la pandémie sur le masque FFP2. Le Conseil scientifique, dans un avis du 8 décembre, recommande de porter ce type masque plutôt pour les "personnes les plus fragiles ou non vaccinées dès que cela est possible."

Un masque plus filtrant, mais six fois plus cher

Dans une autre étude menée par plusieurs pays et parue le 7 décembre cette fois, une personne négative aurait 75 fois moins de chance d’attraper le virus avec un masque FFP2 qu’avec une protection chirurgicale.

À lire aussi

Concrètement un masque FFP2 a une meilleure capacité de filtration que les masques chirurgicaux ou FFP1. Ces derniers ont une filtration supérieure à 95%, mais ne font que retenir les particules émises par le porteur, ne le protégeant pas des particules extérieures, contrairement aux masques FFP2. "La grosse différence entre le FFP2 et le chirurgical, c'est que le masque FFP2 est hermétique. Il ne laisse pas passer d'air et a une double filtration : vers l'extérieur et vers l'intérieur", explique Christian Curel, le président du syndicat des fabricants français de masques, à l'AFP. Sa durée de protection est aussi un atout. Il peut aller jusqu’à huit heures, contre 4 heures maximum pour le masque chirurgical.

Mais le principal problème des masques FFP2 réside dans son prix. Il est jusqu'à six fois plus cher qu'un masque chirurgical, indique Christian Curel. "On peut trouver des masques FFP2 pour environ 50 à 60 centimes en moyenne", détaille-t-il. Un prix qui descend à 30 à 40 centimes pour les commandes en gros des professionnels de santé.

Autre problème. L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) préconise d’éviter les masques FFP2 au graphène, par précaution, en raison d'un défaut de toxicité. Il est également déconseillé au grand public. "Il est déjà difficile à utiliser pour les professionnels formés à ce type de masques, qui requièrent un test d’étanchéité au visage. Ces protections sont en général très mal portées dans la population et n’apportent pas un grand bénéfice", explique Bruno Grandbastien, président de la société française d’hygiène hospitalière, dans les colonnes du Monde.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/