1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : le port du masque généralisé à Strasbourg et Lyon en partie entériné
1 min de lecture

Coronavirus : le port du masque généralisé à Strasbourg et Lyon en partie entériné

Le Conseil d'État estime que le port du masque est "justifié " à Strasbourg, Lyon et Villeurbanne, ainsi que 12 autres villes du Bas-Rhin.

L'année 2020 est "comme un jour sans fin", pour Valérie Trierweiler (illustration)
L'année 2020 est "comme un jour sans fin", pour Valérie Trierweiler (illustration)
Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Venantia Petillault & AFP

Le Conseil d'État a enfin tranché et a entériné en grande partie dimanche 6 septembre des arrêtés préfectoraux imposant le port du masque généralisé à Strasbourg, 12 autres villes du Bas-Rhin ainsi qu'à Lyon et Villeurbanne, selon des ordonnances transmises à la presse.

En première instance, la justice administrative, saisie par deux praticiens hospitaliers alsaciens et par l'association lyonnaise "Les Essentialistes Auvergne-Rhône-Alpes", avait enjoint jeudi à la préfecture du Bas-Rhin et vendredi à la préfecture du Rhône d'édicter un nouvel arrêté pour limiter l'obligation de porter le masque aux lieux et horaires particulièrement fréquentés.

Saisi en appel par le ministre de la Santé Olivier Véran, le juge des référés du Conseil d'État a estimé dimanche qu'il est "justifié que le port du masque soit imposé dans des périmètres suffisamment larges pour englober de façon cohérente les zones à risque (...) afin que cette obligation soit cohérente et facile à appliquer pour les citoyens". "Toutefois ces périmètres étendus doivent être délimités - et se justifier - par l'existence de plusieurs zones à fort risque de contamination", précise encore l'institution dans un communiqué.

Ainsi, le juge des référés a demandé au préfet du Bas-Rhin de limiter cette obligation au centre-ville dans certaines communes moins denses et au préfet du Rhône d'exclure de cette contrainte les personnes pratiquant des activités physiques ou sportives.

À écouter aussi

Pour le Conseil d'État, "la simplicité et la lisibilité d'une obligation, comme celle de porter le masque, sont nécessaires à sa bonne connaissance et à sa correcte application par les habitants", même s'il faut "tenir compte de la contrainte" que représente ce port du masque.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/