1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : à La Réunion, on se bat aussi contre la dengue

L'épidémie de dengue, un virus transmis par les piqûres de moustiques, progresse à La Réunion avec plus de 1.760 cas confirmés, 68 hospitalisations et 221 passages aux urgences depuis le début de l'année. En parallèle, l'île est aussi confrontée à l'arrivée du coronavirus sur son territoire.

Le CHU Bellepierre, à Saint-Denis (La Réunion).
Le CHU Bellepierre, à Saint-Denis (La Réunion). Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix

Alors que La Réunion est passée en phase 2 de l'épidémie de Covid-19, mardi 24 mars, les habitants sont aussi confrontés à une épidémie de dengue, un virus transmis par les moustiques. Et ce qui inquiète, c'est la similarité des symptômes de ces deux maladies.


Ce jeudi 26 mars, 135 cas de contamination liés au coronavirus ont été recensés sur l'île, soit 20 nouveaux cas de plus que la veille. En parallèle, le nombre de personnes atteintes de la dengue, ce virus transmis par les piqûres de moustiques, se multiplie avec 442 cas de dengue confirmés du 9 au 15 mars, rapportent la préfecture et l'Agence Régionale de Santé (ARS) dans un communiqué commun.


"Actuellement, les regroupements de cas sont toujours localisés dans les communes du sud de l’île, et particulièrement à Saint-Louis, même si la dispersion des cas est importante avec 23 communes touchées", précise le communiqué. La préfecture et l'ARS appellent tous les deux à la prudence et demandent aux Réunionnais de "se protéger des piqûres de moustiques". 

Dans le cas du coronavirus, des mesures ont rapidement été prises comme l'application des "gestes barrières" ou le respect d'une distance de sécurité entre deux personnes

Coronavirus et dengue : des symptômes similaires

À lire aussi
Les drapeaux de l'Union européenne Union européenne
Coronavirus : la réponse de l'Europe a été "à la hauteur" pour Alain Duhamel

Mais ce qui inquiète le plus, c'est que les symptômes de l'un ressemblent sensiblement aux symptômes de l'autre (fièvre, maux de tête...), rapporte Le Figaro. "Nous avons décidé d'étendre le dépistage du Covid-19" à toutes les personnes en présentant les symptômes, a déclaré la directrice de l'ARS.

"C’est ensemble que nous pouvons freiner l’épidémie de dengue et limiter l’apparition de cas graves pouvant amener à des hospitalisations dans un contexte Covid-19, où les établissements de santé sont déjà très sollicités", conclut le communiqué. Depuis le début de l'année, l'épidémie de dengue fait état de 1.761 cas autochtones confirmés, 68 hospitalisations et 221 passages aux urgences.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Outre-mer Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants