2 min de lecture Coronavirus

Confinement : comment faire lorsqu'on souffre de troubles alimentaires ?

VU DANS LA PRESSE - Le confinement peut aggraver ou provoquer des troubles du comportement alimentaire (TCA) comme la boulimie. Comment gérer cette situation ?

Le confinement peut aggraver ou provoquer des troubles alimentaires.
Le confinement peut aggraver ou provoquer des troubles alimentaires. Crédit : Unsplash/Dane Deaner
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

L'isolation du confinement, peut être difficile à supporter pour les personnes souffrant de troubles psychologiques. C'est notamment le cas de celles touchées par les troubles du comportement alimentaire (TCA) comme l'anorexie ou la boulimie. 

La période de confinement peut être source de peur et d'angoisse, explique la nutritionniste Nina Cohen-Koubi au Huffington Post. Les personnes qui la contactent ont par ailleurs "une forme de vide soit affectif, soit d'estime d'elles-mêmes soit d'occupation, soit de joie"

De fait, les professionnels notent une hausse des appels de détresse depuis le début du confinement, rapporte 20 Minutes. "On en a 8 par jour en temps normal, là, on en reçoit entre 15 et 20, et ces appelants sont pour la plupart de nouveaux patients", indique au site internet Céline Casse, la fondatrice de StopTCA, plateforme spécialisée dans l'accompagnement des personnes souffrants de troubles alimentaires

De son côté, la Fédération française anorexie boulimie (FFAB) continue à administrer sa ligne d'écoute "Anorexie Boulimie Info". Celle-ci est disponible au 0810 037 037, les lundis, mardis, jeudis et vendredis, de 16h à 18h.

Une fiche pratique à télécharger

À lire aussi
Une station de ski (illustration) épidémie
Coronavirus et ski : les remontées mécaniques ouvertes pour certains groupes

Par ailleurs en collaboration avec la Maison de Solenn qui accueille des adolescents et adolescentes souffrant de TCA à Paris, la FFAB a mis au point une fiche pratique pour aider les personnes concernées. Elle y rappelle que leur maladie fragilise leur système et immunitaire peut favoriser la contraction de formes graves du covid-19

Cette fiche détaille un certain nombre de stratégies à mettre en place pour éviter les épisodes de crise en période de confinement. Par exemple, "ne pas mettre toutes les courses achetées dans le même placard" ou "faire des menus sur la semaine".

D'ordre général, il est nécessaire d'éviter les situations anxiogènes explique Céline Casse, la fondatrice de StopTCA, à 20 Minutes : "Ne pas regarder les chaînes d’information en continu, qui sont anxiogènes. On entend parler de mort, de fin de du monde… Pour des personnes qui sont en dépression, ça les plonge encore plus dans un mal-être existant."

La nutritionniste Nina Cohen-Koubi interrogée par le Huffington Post recommande quelques activités relaxantes, comme lire ou écouter de la musique "plutôt rythmée le matin, plutôt douce l'après-midi." Elle préconise aussi de tenir un journal dans lequel écrire ses émotions positives et négatives "pour garder l'espoir de jours meilleurs".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Maladie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants