4 min de lecture Séries

"Buffy contre les vampires" : pourquoi Buffy est-elle l'héroïne féministe par excellence ?

INTERVIEW - Il y a 20 ans était diffusé le premier épisode de "Buffy contre les vampires" aux États-Unis. Une série qui, dès le pilote, a annoncé sa forte teinte féministe.

Sarah Michelle Gellar dans le rôle emblématique de "Buffy"
Sarah Michelle Gellar dans le rôle emblématique de "Buffy" Crédit : The WB
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Elle a bercé la pré-adolescence de toute une génération élevée avec la "Trilogie du samedi soir" sur M6. Buffy Summers, l'héroïne qui enfonçait des pieux dans le corps des vampires, incarnée par Sarah Michelle Gellar, fête ses 20 ans, ce vendredi 10 mars. Deux décennies que le premier épisode a été diffusé aux États-Unis. Dès ce pilote, la série étalait déjà ses couleurs féministes. 


C'est l'analyse de nombreux spécialistes des séries et du féminisme. En 2010, une philosophe présentait une conférence sur le thème "Buffy tueuse de vampires : éthique, féminisme, philosophie". Aujourd'hui, l'historienne et spécialiste des séries Marjolaine Boutet, explique à Girls en quoi la tueuse de vampires est bien une icone féministe de la pop culture. À commencer par le fait que "déjà, c'est une héroïne, plus forte que les hommes, et même que les sur-hommes, les vampires".

Une blonde qui ne meurt jamais

Dès les premières minutes de la série, le créateur Joss Whedon "détourne les codes du film d'horreur classique où la blonde est la victime. Ici, elle se défend", les bat et les tue même. Toute la série s'articule autour de cette jeune étudiante, l'Élue, guidée par son Observateur, le professeur Giles (Anthony Stewart Head), et entourée de ses meilleurs amis, Willow (Alyson Hannigan) et Alex (Nicholas Brendon). Une jeune fille qui combat les vampires et autres monstres... Ceux qui menacent régulièrement le monde des mortels. Pendant 7 saisons, Buffy en abattra d'ailleurs 214.  

À lire aussi
7 saisons à la pointe du style pour les personnages de "Pretty Little Liars" séries
DIAPORAMA - "Pretty Little Liars" : 7 saisons à la pointe du style

Puis cette métaphore qui parle d'elle-même et traduit assez bien l'idée d'une femme plus puissante que les hommes : le fait qu'elle enfonce des pieux dans le corps de ses ennemis, souligne encore l'historienne.

L'héroïne s’empare de l'arme (à la forme phallique) pour éliminer les personnages masculins qui la menacent. Le pieux prend ainsi une symbolique sexuelle plutôt évidente, et c'est Buffy qui le détient. 

Une femme puissante et indépendante

Si elle est bien entourée et n'arriverait sûrement pas à battre tous ses ennemis toute seule, elle n'a certainement pas besoin d'un homme pour être bien dans sa vie. C'est elle qui sauve les hommes, notamment Angel (David Boreanaz) qui peut la remercier d'être encore en vie à la fin de la série.

Buffy est une étudiante qui, en plus de ses combats dans sa vie quotidienne et internes liés à son âge et son statut, doit se battre contre une menace mortelle. Elle n'a pas besoin du soutien des hommes, elle est de toute façon plus forte qu'eux.

Mais Buffy n'en reste pas moins une humaine, non étrangère aux sentiments. La Tueuse aura des relations passionnelles, et une sexualité - hors norme - qu'elle assume pleinement : Buffy combat les vampires, tout en étant attirée par eux. De plus, "son corps n'est jamais nu, ce sont ses amants vampires qui sont torses-nus, à une époque où c'était rare", souligne Marjolaine Boutet. 

La première histoire d'amour lesbien

En parlant sexualité, Buffy contre les vampires est la première série à mettre en avant une histoire d'amour homosexuelle entre deux femmes. D'autant que "ce n'est pas le lesbianisme qui est fait pour plaire aux hommes, on les voit très peu avoir des comportements sexuels, c'est une histoire d'amour", argumente la spécialiste. 

Buffy, avec son sens de l'amitié et son ouverture d'esprit, n'a aucun problème avec le coming out de sa meilleure amie, Willow. 

Une féministe féminine

Buffy est une femme, féministe et féminine. Car l'un n'empêche pas l'autre. La Tueuse plante le décor : ce n'est pas parce que c'est une battante qu'elle ne peut pas prendre soin de son physique. On la voit à plusieurs reprises se faire belle, être apprêtée, même pour aller chasser des vampires et autres démons, tuant ainsi dans l’œuf le cliché de la femme qui doit choisir entre sa féminité et son féminisme. 

Attention, en continuant la lecture de cet article, vous risquez de vous faire spoiler très fort. 

À la fin de la série, Buffy prouve définitivement, s'il le fallait encore, qu'elle est l'héroïne féministe par excellence. Pour clore la saison sept, l'Élue transmet son pouvoir à toutes les potentielles tueuses, et met ainsi fin à une domination masculine. Quand la série se termine, les femmes ont le pouvoir. Pour Marjolaine Boutet, Buffy contre les vampires, c'est une leçon : "Comment devenir une femme".

Quelles héritières à Buffy ?

Dans les séries d’aujourd’hui, les héritières de la Tueuse sans pitié sont aussi nombreuses que variées. Si elle-même n'est pas la première de l'histoire de la télévision, elle a été suivie par beaucoup d'héroïnes qui n'ont rien à envier de leurs homologues masculins.

Juste après Buffy, les sœurs Halliwell de Charmed ont commencé à suivre le même chemin. Plus actuelles, les personnages d'Orange is The New Black sont "encore un cran au-dessus", estime la spécialiste des séries. Même si "on abandonne le mythe héroïque, on est dans une diversité des représentations dans un monde où il n'y a quasiment pas d'hommes", analyse-t-elle encore. 

On retrouve également, selon Marjolaine Boutet, des séries comme Scandal ou Girls. Cette dernière "tient un discours très important à propos de l'identité et des regards sur les corps féminin et masculin". En s'inscrivant dans "la mouvance de la métrosexualité, de l’androgynie propre aux années 90, Buffy appartient au troisième mouvement du féminisme, celui du 'je fais ce que je veux', où la femme réclame la liberté et l'égalité, tout court", conclut Marjolaine Boutet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Féminisme
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787613873
"Buffy contre les vampires" : pourquoi Buffy est-elle l'héroïne féministe par excellence ?
"Buffy contre les vampires" : pourquoi Buffy est-elle l'héroïne féministe par excellence ?
INTERVIEW - Il y a 20 ans était diffusé le premier épisode de "Buffy contre les vampires" aux États-Unis. Une série qui, dès le pilote, a annoncé sa forte teinte féministe.
http://www.rtl.fr/girls/style/buffy-pourquoi-est-elle-l-heroine-feministe-par-excellence-7787613873
2017-03-10 15:34:00
http://media.rtl.fr/cache/gEMyv2KmLYihntGmcbMeYA/330v220-2/online/image/2017/0310/7787614077_sarah-michelle-gellar-dans-le-role-emblematique-de-buffy.jpg