3 min de lecture Sexo

"Slow Sex" : nos 5 conseils avant de s'y mettre

MASTERS OF SEX - Avant de mettre en pratique le "slow sex", découvrez comment l'adopter dans votre vie quotidienne de femme moderne.

Lenteur, écoute... Comment pratiquer le "slow sex" ?
Lenteur, écoute... Comment pratiquer le "slow sex" ? Crédit : iStock / Getty Images Plus
ArièleBonte
Arièle Bonte

Après la théorie, place à la pratique ! Vous savez enfin ce qu'est le "slow sex" ? On vous rappelle rapidement les bases : il s'agit de ralentir et d'éprouver la relation sexuelle "en pleine conscience".

C'est-à-dire qu'on oublie la pression de la performance (aka l'orgasme ou l'éjaculation) pour se focaliser sur le moment présent, l'instant T, vos sensations et vos émotions en tant qu'individu à part entière mais aussi en tant que couple. 

À lire aussi
Un calendrier de l'avant qui doublera vos plaisirs Sexo
Sexe : découvrez ce calendrier de l'Avent doublement orgasmique

Diana Richardson, auteure du livre Slow Sex, Faire l'amour en conscience (1) et experte du sujet, propose dans son livre un guide de l'amour en pleine conscience. Au programme : des pratiques à mettre en place, des exercices méditatifs ou sexuels à appliquer à deux comme en solo ou des schémas pour illustrer le tout avec simplicité. Girls vous résume la méthode en 5 points.   

1. Oubliez tout, oubliez vous

"Le premier pas est de changer d'état d'esprit par rapport à la sexualité", écrit Diane Richardson dans son ouvrage. Ce qu'il faut comprendre : oubliez tout ce que vous savez sur les relations et enterrez idées reçues et préjugés. Comment faire ? En vous détendant et vous détachant de toute incitation à la performance.

Premier conseil : prenez votre temps. Ne comptez pas vivre une expérience incroyable en calant un rapport sexuel à la va-vite entre votre cours du tennis du mardi soir et un dîner entre potes. Respirez de façon "lente et profonde" histoire d'augmenter l'air de rien votre dose d'endorphines (aka l'hormone du plaisir) et d'augmenter votre conscience de vous, de votre corps ainsi de votre sensibilité. Pour vous aider, Diana Richardson suggère de méditer en conscience et de muscler votre périnée

2. Gardez les yeux ouverts

Pour atteindre la pleine conscience, inutile de se plonger dans de grands écrits théoriques. Pour espérer la ressentir, Diana Richardson conseille également de garder les yeux ouverts pendant l'acte sexuel, parce cela "augmente la présence" et ralentit le rythme, précise la spécialiste.

Comme lorsque vous méditer, concentrez-vous sur des parties de votre corps lors de votre union avec votre partenaire. En dirigeant votre attention vers vos parties intimes, vos sensations en seront décuplées. 

3. Des corps en communion

Dynamisme et réceptivité, tels sont les deux noms de code que vous devez probablement retenir au terme de la lecture de cet article. N'attendez pas que votre partenaire prenne des initiatives pour vous mais soyez à la fois (comme nous venons de le voir) à l'écoute de vos propres sensations tout en prenant en compte les siennes. 

Pour faciliter le tout, Diana Richardson conseille de ne pas lésiner sur le lubrifiant (que l'on préférera naturel) et de prendre son temps au moment de la pénétration (même s'il n'y a pas que cela dans la vie) pour les couples hétérosexuels et d'essayer de changer de position tout en gardant la connexion entre les organes sexuels. 

4. Testez l'immobilité

Une sensation de brûlure à l'entrée ou à l'intérieur du vagin ? Demandez à votre partenaire de ralentir le mouvement, de se reculer si nécessaire ou de s'immobiliser, explique Diana Richardson. 

"Ces mouvements ou minutes d'immobilité peuvent devenir des heures, si c'est ce que les deux personnes souhaitent", écrit-t-elle ensuite. L'important est de ressentir le plaisir tel qu'il existe dans votre corps à un instant T. "Les mouvements lents peuvent être répétés encore et encore, mais vous découvrirez que vous ressentez chaque mouvement de manière unique". 

5. Misez sur la régularité

La méditation en pleine conscience, il faut la pratiquer tous les jours pour la maîtriser et en retirer des bénéfices à long terme. Avec le "slow sex", c'est pareil. "Le plus souvent sera le mieux, en particulier quand on parle de qualité et de sexualité pleine conscience", affirme Diana Richardson.

Si l'auteure conseille de s'adonner au "slow sex" "deux ou trois ou quatre fois par semaine", gardez cependant à l'écoute que ces réflexions sont des pistes à explorer, des outils à s’approprier ; en aucun cas des préceptes à appliquer les yeux fermés. 

(1) Slow Sex, Faire l'amour en conscience, de Diana Richardson, éditions Almasta

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexo Sexualité Sexe
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790377835
"Slow Sex" : nos 5 conseils avant de s'y mettre
"Slow Sex" : nos 5 conseils avant de s'y mettre
MASTERS OF SEX - Avant de mettre en pratique le "slow sex", découvrez comment l'adopter dans votre vie quotidienne de femme moderne.
http://www.rtl.fr/girls/love/slow-sex-nos-conseils-avant-de-s-y-mettre-7790377835
2017-10-09 14:41:00
http://media.rtl.fr/cache/ORTDMkXiTl5rxUvnFw3OcQ/330v220-2/online/image/2017/1005/7790378035_lenteur-ecoute-comment-pratiquer-le-slow-sex.jpg