3 min de lecture Intimité

4 choses que vous devriez savoir sur votre vagin

Sexe, hygiène, santé : de nombreux clichés circulent sur le vagin. Voici les quatre choses que vous devriez savoir sur cet organe méconnu.

Organe trop méconnu, le vagin est un pilier du plaisir féminin
Organe trop méconnu, le vagin est un pilier du plaisir féminin Crédit : http://jusquoboutdumonde.tumblr.com/
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le vagin. Cet organe féminin dont on ne parle pas assez est pourtant un pilier de notre anatomie, de nos rapports sexuels et de notre santé. À force de l'ignorer on en vient à le méconnaître totalement : sa forme, sa composition et son rôle dans l'orgasme? Des questions que nous nous sommes déjà posées et qui méritent des réponses.

On entend toutes sortes de bêtises à propos du vagin. Il aurait une taille définie et qui ne peut pas changer, il faudrait le laver parce qu'il est sale et il abriterait le point G, antre d'un plaisir illimité que certaines auraient trouvé depuis longtemps. Et pourtant ce n'est pas si simple. Peut-être par gêne, ou par timidité, nous sommes nombreuses à ne pas nous informer un petit peu plus sur notre vagin ou à ne pas poser les questions qui nous viennent en tête. Voici les cinq choses que vous ignoriez sur cette partie de votre anatomie. 

1. C'est un muscle interne

Le vagin est un organe interne, aucun doute à avoir là-dessus. Il est souvent confondu avec la vulve, qui est la partie externe de l'appareil génital et dont il est séparé par l'hymen. C'est un organe creux, qui s'ouvre au niveau des petites lèvres et remonte jusqu'au col de l'utérus. D'une taille variable selon les femmes, il mesure en moyenne huit centimètres et s'élargit au fur et à mesure qu'il se rapproche de l'utérus. Ce n'est pas un tube ouvert, il est formé de parois accolées l'une contre l'autre qui s'élargissent lors d'une pénétration ou pour laisser passer un tampon. 

À lire aussi
Sasha Pieterse à Los Angeles, le 25 mars 2017 Intimité
Syndrome des ovaires polykystiques : qu'est-ce que ce déséquilibre hormonal ?

Le vagin est un muscle tapissé d'une muqueuse qui comporte des plis. Il contient de nombreux vaisseaux sanguins, des artères et des veines mais quasiment aucune terminaisons nerveuses. Comme tous les muscles, il a besoin d'entraînement pour se fortifier. Pour aider par exemple : pratiquer le yoga.

2. Il est élastique et en forme de coude

Les parois du vagin sont très élastiques pour permettre la pénétration des doigts, du sexe masculin, ou de tout autre objet peu importe la taille. Comme le pénis, le vagin s'allonge avec l'excitation de la femme, jusqu'à 200% de sa taille initiale. Lorsque l'orgasme approche, il diminue son volume d'environ 30% et contracte ses muscles sur un rythme saccadé. Cette élasticité atteint son maximum lors d'un accouchement. 

Le vagin a plutôt une forme coudée, oblique dans la partie inférieure (au niveau de la vulve) et presque horizontale dans la partie supérieure, au plus près de l'utérus. Lors d'une pénétration, c'est le pénis qui s'adapte à la forme du vagin et non l'inverse.  

3. Il joue un rôle primordial dans l'orgasme

Finie la séparation entre orgasme clitoridien et orgasme vaginal, le clitoris et le vagin sont tous les deux importants pour atteindre le septième ciel. Le clitoris est le point de départ de l'orgasme mais c'est le vagin qui entre en activité en réponse aux caresses. La stimulation du clitoris entraîne une contraction des muscles du vagin et donc un orgasme vaginal. Pour faciliter la pénétration et la rendre plus agréable, le vagin se gorge de sang et produit des sécrétions afin de s'auto-lubrifier.

Et le point G dans tout ça ? S'il existe, ce qui n'est pas encore certain, il serait situé dans le vagin. C'est un sujet controversé chez les gynécologues, quand certains pensent avoir trouvé son emplacement, d'autres affirment qu'il n'existe pas. Ce point G serait simplement la zone la plus sensible du vagin, située à environ six centimètres de la vulve, vers l'avant du vagin. Mais sa position précise diffère en fonction des femmes et c'est à chacune de trouver le sien. 

4. Il n'est pas sale !

Le vagin est auto-nettoyant. Ses parois sont recouvertes d'un liquide dont la composition peut changer au cours du cycle menstruel. On y trouve un ensemble des bactéries, la flore vaginale, qui a un rôle protecteur. Cette population bactérienne permet de garder un pH acide à l'intérieur du vagin, qui empêche le développement de maladies comme les mycoses. 

Les douches vaginales sont donc à mettre dans la catégorie des choses à ne surtout pas faire. Elles entrainent un dérèglement complet de la flore vaginale et peuvent exposer à de plus grands risques d'infection. Le vagin sait se nettoyer lui-même, pendant les menstruations, après un rapport sexuel et tout au long du cycle. Seul le passage d'un savon neutre sur la vulve peut être nécessaire. Rien de plus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intimité Sexo Sexe
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786258057
4 choses que vous devriez savoir sur votre vagin
4 choses que vous devriez savoir sur votre vagin
Sexe, hygiène, santé : de nombreux clichés circulent sur le vagin. Voici les quatre choses que vous devriez savoir sur cet organe méconnu.
http://www.rtl.fr/girls/intime/4-choses-que-vous-devriez-savoir-sur-votre-vagin-7786258057
2016-12-14 08:55:00
http://media.rtl.fr/cache/xmlOkqKMpty3e2jRNNtEvg/330v220-2/online/image/2016/1213/7786263689_organe-trop-meconnu-le-vagin-est-un-pilier-du-plaisir-feminin.jpg