3 min de lecture Sexe

8 anecdotes insolites que vous ignoriez sur l'orgasme

L'orgasme ne procure pas que du plaisir, il a bien d'autres vertus. Il stoppe, par exemple, le hoquet.

Sensation d'envie d'uriner durant le rapport... Et si c'était un orgasme qui s'annonçait ?
Sensation d'envie d'uriner durant le rapport... Et si c'était un orgasme qui s'annonçait ? Crédit : iStock
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

L'orgasme constitue en quelque sorte le summum du plaisir sexuel. L'atteindre n'est pas seulement synonyme de plaisir, ce dernier recelant de vertus insoupçonnées. Selon un sondage international Ifop, les femmes françaises ont plus de mal à atteindre l'orgasme que leurs voisines européennes et nord-américaines. Selon une étude publiée dans The Journal Of Sexual Medicine au mois d'octobre 2015, 46% des chanceuses qui atteindront la jouissance pleureront au moins une fois dans leur vie après le rapport sexuel.

Que ce soit par cunnilinguspénétration ou autre, l'orgasme est toujours atteint par stimulation du clitoris. On ne peut donc pas dire qu'il existe deux types d'orgasmes, selon de nombreux spécialistes comme Dr Marie-Hélène Colson, sexologue à Marseille, qui a xpliqué à Girls.fr qu'il "n'existe qu'un seul orgasme". Voici quelques autres anecdotes que de nombreuses personnes ignorent sur ce phénomène qui fascine tant.

1 - Deux à trois calories brûlées par orgasme

Ce n'est pas énorme mais c'est déjà ça. Lorsque l'on atteint "la petite mort", comme le qualifiait l'écrivain Georges Bataille, le corps brûle des calories. Environ deux à trois. Mais le rapport sexuel dans sa globalité est beaucoup plus efficace. On estime qu'on en brûle environ 50, en comprenant les préliminaires et l'acte. 

À lire aussi
Dans "Mary à tout prix", le plaisir solitaire de Ben Stiller occasionne une jolie coupe à Cameron Diaz Sexo
Sexe : pourquoi les hommes continuent à se masturber lorsqu'ils sont en couple ?

2 - Un bon moyen de lutter contre l'insomnie

C'est une vertu que l'on remarque assez facilement chez l'homme après éjaculation. Les paupières s'alourdissent et le sommeil se fait sentir. Il semblerait que le même réflexe d'engourdissement et de léthargie, qui vient du cerveau, se ressente chez la femme. 32% d'entre elles ont en effet avoué à la sexologue Beverly Whipple qu'elles se masturbaient lors du coucher, pour mieux s'endormir. 

3 - L'orgasme soulage les douleurs

C'est l'excuse qui a été popularisée pour refuser de faire l'amour avec son ou sa partenaire : la migraine. Pourtant, c'est scientifique, l'orgasme apaise la douleur. Le neurologue Stefan Evers avance que la jouissance déclencherait une grande production d'endorphines, ces hormones "du bonheur" libérée aussi pendant l'effort physique, comme l'explique Sciences et avenir. Des hormones qui ont des propriétés antidouleurs.

5 - Il stoppe le hoquet

Plus étonnant et insolite, la jouissance ultime permet d'arrêter le hoquet. Toutes les grand-mères ont une technique à elles pour se débarrasser de ce fléau. Peu d'entre elles évoquent toutefois l'orgasme. Pourtant ça a été prouvé par Francis M. Fesmire, un scientifique récompensé par un prix Nobel parodique pour cette trouvaille. Il a réussi à mettre fin au calvaire de 72 heures d'un homme atteint de hoquet grâce à un touché rectal.

6 - Il n'est pas nécessairement sexuel

C'est surprenant mais l'orgasme n'est pas forcément atteint pendant un acte sexuel, seul ou à plusieurs. Il peut aussi se déclencher lorsqu'une femme fait du sport. Que ce soit de la musculation, du yoga ou même de la marche. Les scientifiques l'ont appelé le "coregasme" (une contraction de "core" pour "muscles" en anglais et "gasme" pour "orgasme").

7 - L'orgasme ne s'atteint pas que par les parties génitales

Le clitoris, le vagin, le rectum... Toutes ces parties du corps, une fois stimulées, peuvent mener à l'instant tant recherché. Mais elles ne sont pas les seules. Les experts de la question ont tranché : la femme peut jouir par les tétons. Ils ont en effet une fonction érectile semblable au pénis ou au clitoris.

8 - La jouissance n'a pas d'âge

Pour finir : une bonne nouvelle. Si on peut avoir une baisse de libido avec l'âge, notamment la ménopause, l'orgasme, lui ne connaît pas la vieillesse. Il est autant possible de jouir à 18 ans qu'à 90 ans. Une étude parue dans le Dailymail va même jusqu'à établir que, comme un bon vin, il deviendrait meilleur avec le temps. Car avec l'âge, on devient de plus en plus curieux de nouveautés avec de moins en moins de tabous. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexe
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781607397
8 anecdotes insolites que vous ignoriez sur l'orgasme
8 anecdotes insolites que vous ignoriez sur l'orgasme
L'orgasme ne procure pas que du plaisir, il a bien d'autres vertus. Il stoppe, par exemple, le hoquet.
http://www.rtl.fr/girls/love/8-anectodes-insolites-que-vous-ignoriez-sur-l-orgasme-7781607397
2016-12-08 15:54:42
https://media.rtl.fr/cache/_ONRg6of49vMWiKh_a5-6w/330v220-2/online/image/2016/0129/7781613194_9-anectodes-insolites-que-vous-ignoriez-sur-l-orgasme.jpg