3 min de lecture Société

Revenu universel : quelles sont les différentes options envisageables ?

ÉCLAIRAGE - Manuel Valls s'est rendu en Gironde pour défendre son idée de revenu universel, défendue par d'autres personnalités politiques sous d'autres formes.

En France, 1,55 million de foyers touchent le RSA socle (illustration).
En France, 1,55 million de foyers touchent le RSA socle (illustration). Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

L'idée d'un revenu universel commence à faire son chemin. Le Premier ministre s'est rendu en Gironde, jeudi 27 octobre, pour défendre cette idée qu'il soutient depuis la rentrée. Ce système remplacerait d'autres allocations sociales comme le RSA ou l'APL.

Son déplacement en Gironde n'est pas anodin. Le Conseil départemental est pionnier en la matière avec une simulation pour "mesurer les implications" et définir "les conditions d'expérimentation" d'une telle mesure. "Plusieurs hypothèses sont simulées à l'échelle départementale, en faisant varier différents paramètres: montant du revenu, niveau de conditionnalité, catégories de publics, etc", a fait savoir le département.

Quatre scénarios sont envisagés en Gironde : une fusion de plusieurs aides sociales, une fusion de dix minima sociaux, un revenu de base universel et inconditionnel de 750 euros et un revenu de base universel et inconditionnel de 1.000 euros. Certaines de ces options sont d'ailleurs testées à l'étranger, notamment aux États-Unis et en Finlande.

À lire aussi
Une ferme en Bretagne société
En Bretagne, la mobilisation des particuliers pour sauver l'agriculture

L'idée de Manuel Valls

Le revenu universel tel qu'il est imaginé par Manuel Valls a principalement un but de "simplification" des démarches administratives en regroupant tous les dix minima sociaux existants (RSA, minimum vieillesse, allocation pour adulte handicapé, etc) en une seule aide. "Accéder à un revenu minimal ne doit pas être un parcours d'obstacles et nous savons que la complexité est une source d’inégalité supplémentaire", expliquait le Premier ministre sur son compte Facebook.

En fusionnant toutes ces allocations en une seule, Manuel Valls souhaite par la même occasion ouvrir ce revenu universel aux 18-25 ans, tranche d'âge qui ne peut actuellement pas bénéficier du RSA en raison de conditions extrêmement restrictives alors qu'elle est particulièrement frappée par la précarité. Actuellement, sur les 2,5 millions de bénéficiaires du RSA, moins de 180.000 jeunes de moins de 25 ans y ont droit. "À présent, il faut ouvrir de nouvelles pistes. Le revenu universel, c'est-à-dire une allocation unique, ouverte à tous, à partir de 18 ans, pour remplacer la dizaine de minima sociaux existants, en est une", se justifiait-il.

L'idée du revenu universel à partir de 18 ans

Cependant, Manuel Valls se montre encore flou sur les conditions de versement de ce revenu universel. Est-il envisagé d'octroyer cette allocation aux seuls bénéficiaires actuels de minima sociaux ou faut-il l'étendre à toutes les personnes majeures sans condition de ressources ? La première option correspond en tout cas à ce qu'un député socialiste appelle "revenu minimum d'existence" dans un rapport qu'il avait justement remis au Premier ministre en avril dernier.

Mais l'autre hypothèse envisagée consiste donc à accorder ce revenu universel à tous les Français de plus de 18 ans. C'est par exemple ce que défend Benoît Hamon, qui milite pour le versement d'environ 500 euros par mois à tous les citoyens de 18 ans et plus. Nathalie Kosciusko-Morizet milite, elle, pour 470 euros à partir de 18 ans, mais également à 270 euros entre 14 ans et 18 ans. Une mesure coûteuse mais envisagée par ceux qui la portent comme un moyen de gagner en pouvoir d'achat, d'éviter les difficultés liées à l'exercice de petits boulots et d'aider un entrepreneur dans la création de son entreprise.

L'idée du revenu de base dès la naissance

Enfin, la version la plus ambitieuse, dans sa réalisation du moins, du revenu universel est plus communément appelée "revenu de base". Il s'agirait de verser une certaine somme d'argent à n'importe quel individu dès sa naissance et pour toute sa vie, de manière inconditionnelle. C'est notamment ce que propose Yannick Jadot, candidat à la primaire écologiste. "Il faut qu'on ait un revenu qui permette aux femmes et aux hommes de ce pays, qui contribuent à notre bien-être collectif", s'est-il justifié sur RTL, en expliquant vouloir mettre en place une nouvelle fiscalité pour s'y adapter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Revenu Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785479876
Revenu universel : quelles sont les différentes options envisageables ?
Revenu universel : quelles sont les différentes options envisageables ?
ÉCLAIRAGE - Manuel Valls s'est rendu en Gironde pour défendre son idée de revenu universel, défendue par d'autres personnalités politiques sous d'autres formes.
http://www.rtl.fr/actu/politique/revenu-universel-quelles-sont-les-differentes-options-envisageables-7785479876
2016-10-28 07:30:00
http://media.rtl.fr/cache/mCA4551LzmiWq9un7GjPtg/330v220-2/online/image/2014/1219/7775962756_000-par2592295.jpg