4 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : pourquoi François Asselineau va vous surprendre

PORTRAITS (4/11) - Inconnu du grand public, mais avec une base militante très fidèle, François Asselineau cultive la notion du "vrai et l'invérifiable", et se revendique ni à droite, ni à gauche.

François Asselineau, le 25 mars 2017
François Asselineau, le 25 mars 2017 Crédit : NICOLAS MESSYASZ/SIPA
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Il est le candidat du Frexit. François Asselineau a rassemblé 587 parrainages et donc validé sa candidature à l'élection présidentielle. Dans les sondages, le candidat de l'UPR, l'Union Populaire Républicaine, récolte 0,5% des intentions de vote, selon un sondage Ifop-Fiducial publié le 22 mars dernier. Il occupe la même place que Philippe Poutou, derrière Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Nathalie Arthaud.

François Asselineau débattra le 4 avril avec les 10 autres candidats. Une semaine auparavant, le candidat tenait son premier meeting à Paris. Il y a revendiqué 20.000 adhérents de son parti, venant de "tous horizons". "Des LGBT aux chrétiens traditionnels, des athées militants, des juifs et des musulmans (...) Je ne crois pas qu'il y ait d'exemple d'un parti politique ces dix dernières années qui ait connu autant de succès", assure-t-il. 

Un candidat qui se revendique ni à droite, ni à gauche

François Asselineau affirme n'être "ni de droite, ni de gauche". Le président de l'UPR est entré en politique dans les années 90. Comme il le rappelle sur son site, il a été conseiller pour les Affaires internationales au cabinet de Gérard Longuet, à l'époque ministre de l'Industrie et du Commerce extérieur au sein du gouvernement Balladur. En 1997, il se rapproche de Charles Pasqua et deviendra son directeur chargé des Affaires économiques et internationales au Conseil général des Hauts-de-Seine. De quoi est fait son programme ? Selon Slate, "le cœur du programme de ce mouvement qui se réclame du programme du Conseil National de la Résistance et entend promouvoir un 'programme de libération', des références historiques qui le distinguent fortement du Front national. Ce dernier, positionné désormais sur le créneau 'souverainiste', est obligé d’euphémiser le volet économique de son discours anti-UE qui inquiète parfois un électorat surtout mu par le discours identitaire, autoritaire et anti-immigration traditionnel du parti des Le Pen". 

À lire aussi
Martine Aubry, la maire (PS) de Lille (Nord). le journal
Le journal de 12h30 : le silence de Martine Aubry sur Macron fait grincer des dents

Le parti rassemble des Français, de droite et de gauche, dont les rangs grossissent rapidement

Extrait du site de l'UPR
Partager la citation

Sur le site de l'UPR, on peut lire que le parti "rassemble des Français, de droite et de gauche, dont les rangs grossissent rapidement". Quelques lignes plus bas, le parti met en garde : "Ne vous laissez pas impressionner par la propagande". En effet, l'une des mesures phares du candidat est la sortie de la France de l'Union européenne. "En se libérant du carcan de l’Union européenne qui l’étouffe, la France retrouvera sa vraie personnalité, celle qui lui vaut depuis toujours une sympathie mondiale". Certain de la force de sa candidature, il affirme : "Il va y avoir une grosse surprise le soir du premier tour", rapporte Le Monde.

Une "véritable rockstar" sur YouTube ?

Dans un portrait de L'Opinion publié en septembre 2016, François Asselineau est décrit, comme quelqu'un qui "ne doute de rien, et surtout pas de lui-même". C'est cette assurance qui semble séduire. Un militant confie à l'AFP qu'il "est très clair, il n'a pas de casserole et surtout il rentre dans la complexité des sujets. on se sent pris au sérieux". Et pour cause, le candidat à l'élection présidentielle serait considéré comme "une véritable rockstar" par ses partisans, écrit Le Monde

C'est à travers YouTube que le candidat a réussi à capter son électorat. Sa chaîne existe depuis octobre 2013 et compte plus de 2.300 abonnésCelle de l'UPR compte quant à elle plus de 39.300 abonnés. D'après l'un de ses militants, ses vidéos "vont à l'essence même de la situation actuelle. Cet homme est instruit. Il montre, il démontre". Une autre explique à l'AFP qu'elle était "dégoûtée de la politique", jusqu'à ce qu'elle "tombe sur l'une de ses vidéos"

>
Primaire de la gauche - Voyages de Theresa May - Attentat au Québec - L'analyse de F.Asselineau

Même constat dans les colonnes du Monde, où un partisans explique : "J’ai découvert Asselineau sur YouTube, ses conférences s’affichaient en suggestion des vidéos que je regardais. Auparavant, j’étais complètement fédéraliste européen et c’est assez tard que j’ai pris conscience que la construction européenne nous menait droit dans le mur". À l'antenne de France Info, le candidat raconte "l'accueil sur le terrain" dont il bénéficie. "Quand je suis dans la rue, je suis constamment abordé par des gens qui me disent : 'C'est fantastique', 'continuez'. Nous sommes en train de faire venir à nous des quantités d'abstentionnistes, notamment des gens qui étaient dégoûtés par la politique".

"Le vrai et l'invérifiable"

Rudy Reichstadt, spécialiste du complotisme à Conspiracy Watch, explique à l'AFP, que le président de l'UPR "n'est pas quelqu'un de dérangé sur le plan psychiatrique, il est tout à fait sensé et raisonnable, ce qui tranche un peu avec les gens qui le suivent (...) Il surfe allègrement sur les théories du complot", en propageant des thèses qui mêlent "le vrai et l'invérifiable". Il ajoute qu'il "envoie des signaux très forts en direction de la 'complosphère', ce qui explique qu'il y soit si apprécié".

Mais dans un article posté en 2013 intitulé "Pourquoi l'UPR ne prend-elle position ni sur les sujets sociétaux, ni sur les 'théories du complot ?", le parti explique que "ce n’est pas parce qu’il y a un débat vif sur le gaz de schiste ou la franc-maçonnerie que cela permet de se libérer en quoi que ce soit de cet empire malfaisant. Le rapport de force (défavorable) reste le même. À l’inverse, la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN sont des propositions concrètes, applicables et opérationnelles. Elles sont légitimes et dépendent uniquement de la volonté des Français".

À quelques heures du premier tour, RTL.fr vous propose de découvrir une série de portraits des candidats à l'élection présidentielle. Derrière les partis et les programmes, qui sont-ils vraiment ?

PORTRAITS DE CANDIDATS
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Asselineau Portrait
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787842521
Présidentielle 2017 : pourquoi François Asselineau va vous surprendre
Présidentielle 2017 : pourquoi François Asselineau va vous surprendre
PORTRAITS (4/11) - Inconnu du grand public, mais avec une base militante très fidèle, François Asselineau cultive la notion du "vrai et l'invérifiable", et se revendique ni à droite, ni à gauche.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-francois-asselineau-pourquoi-va-t-il-vous-surprendre-7787842521
2017-04-04 07:00:00
http://media.rtl.fr/cache/T3jIcybyYX_ce8x5UYmZWA/330v220-2/online/image/2017/0331/7787901005_francois-asselineau-le-25-mars-2017.jpg