3 min de lecture Gouvernement

Gouvernement Philippe II : les pistes du remaniement

ÉCLAIRAGE - À quoi va ressembler le nouveau gouvernement d'Édouard Philippe ? Le Premier ministre a dévoilé quelques éléments à moins de 24 heures de l'officialisation.

Édouard Philippe, le 17 mai 2017
Édouard Philippe, le 17 mai 2017 Crédit : Joël SAGET / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Ce remaniement risque de ne plus rien avoir de "technique". Les élections législatives étant passées, le gouvernement mené par Édouard Philippe a franchi l'étape numéro deux de son quinquennat. Lundi 19 juin, le Premier ministre a annoncé la démission de son gouvernement, acceptée dans la foulée par Emmanuel Macron. Le chef du gouvernement a jusqu'au mercredi 21 juin, 18 heures, pour constituer une nouvelle équipe.

Quels sont les contours de cette nouvelle version du gouvernement ? Au micro de RTL, Christophe Castaner révèle que le remaniement sera "technique", en prenant le soin de préciser qu'il ne sera "pas d'ampleur". Sans se prononcer sur les cas de François Bayrou et Marielle de Sarnez, le porte-parole du gouvernement a ajouté qu'Édouard Philippe "a rappelé une règle simple : tout ministre mis en examen doit quitter le gouvernement. Or, aucun des deux n'est mis en examen dans une quelconque affaire".

La liste des sortants

Parmi ceux qui quittent ou pourraient le gouvernement, on retrouve Richard Ferrand. Le ministre de la Cohésion des territoires a été exfiltré par Emmanuel Macron afin de briguer la présidence du groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale. L'entourage du président de la République, cité par L'Obs, confiait qu'il "voulait que Richard Ferrand prenne la tête du groupe car c'est un homme de confiance et d'efficacié". De son côté, le principal concerné a insisté sur RTL sur le fait qu'il n'est pas question d'immunité : "Si le procureur souhaite m'entendre, il m'entendra, cela va de soi, évidemment, évidemment". "Cet ex-socialiste devenu une cheville ouvrière d'En Marche avait confortablement assuré un deuxième mandat dans la 6e circonscription du Finistère en l'emportant à 56,53% dimanche, face à une candidate Les Républicains", rappelle l'AFP.  

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 14 mai 2017 à l'Hôtel de ville de Paris politique sociale
Emmanuel Macron "ne sera pas le président des pauvres", dit Alain Duhamel

Autre poids lourd sortant du gouvernement : Sylvie Goulard. La ministre des Armées a annoncé, ce mardi 20 juin, avoir présenté sa démission au président de la République. Elle a ainsi indiqué dans un communiqué : "Dans l'hypothèse où l'enquête préliminaire visant le MoDem conduirait à vérifier les conditions d'emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j'y ai accompli". Elle conclut en précisant que "la mission de Défense impose une exigence particulière. L'honneur de nos armées, celui des hommes et des femmes qui y servent, parfois au péril de leur vie, ne sauraient être mêlés à des polémiques auxquelles ils n'ont aucune part". L'Élysée a confirmé qu'Emmanuel Macron a accepté sa démission.

Le 9 juin dernier, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "abus de confiance et recel". Elle devra déterminer si le MoDem a employé des collaborateurs aux frais du Parlement européen où ils auraient occupé des emplois fictifs d'attachés parlementaires. L'ancienne ministre Corinne Lepage était entendue comme témoin dans cette enquête

Selon les informations du Parisien, Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes, n'exclut pas la possibilité d'un départ du gouvernement. "Tout est ouvert pour moi. Le gouvernement ou la présidence du groupe MoDem à l'Assemblée. Ce sont deux engagements passionnant", déclare-t-elle. 

Quid du cas Bayrou ?

Le couac qui a opposé Édouard Philippe à François Bayrou semble s'être dissipé. Sur BFMTV, le Premier ministre a précisé qu'il n'y avait "aucun" problème à ce que le ministre de la Justice reste dans le nouvel exécutif. Selon lui, le garde des Sceaux a "vocation à être au gouvernement". Le Premier ministre en a profité pour glisser des indices sur la constitution du prochain gouvernement. Selon les informations du Figaro, ce remaniement pourrait voir émerger "la nomination de quelques secrétaires d'État dans des secteurs ciblés, comme le Logement ou le Commerce extérieur. Mais le jeu est ouvert et plusieurs options étaient discutées pour que soit pris en compte le verdict des Français".

Les potentielles arrivées

Le gouvernement devrait être "équilibré", selon les souhaits d'Emmanuel Macron, comme le précise le chef du gouvernement. Il n'est donc pas "pas impossible" que de nouveaux membres venus de la droite et des Républicains fassent leur entrée. 

Cette nouvelle équipe pourrait aussi voir l'arrivée de membres du MoDem. Une source du parti a assuré à l'AFP qu'"il y avait trois ministres MoDem dans le gouvernement Philippe sortant et il y a en aura trois dans le nouveau". L'Obs souligne que ce remaniement pourrait profiter à Marc Fesneau, un proche de François Bayrou, ainsi qu'au député européen Jean-Louis Bourlanges

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Remaniement ministériel Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789039133
Gouvernement Philippe II : les pistes du remaniement
Gouvernement Philippe II : les pistes du remaniement
ÉCLAIRAGE - À quoi va ressembler le nouveau gouvernement d'Édouard Philippe ? Le Premier ministre a dévoilé quelques éléments à moins de 24 heures de l'officialisation.
http://www.rtl.fr/actu/politique/gouvernement-philippe-ii-les-pistes-du-remaniement-7789039133
2017-06-20 18:38:00
http://media.rtl.fr/cache/ek9vSuzgZaWqZvixHf_Fnw/330v220-2/online/image/2017/0620/7789044359_edouard-philippe-le-17-mai-2017.jpg