3 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

Saint-Étienne s'offre le derby et exclut Lyon de la course au podium

COMPTE-RENDU - L'AS Saint-Étienne a remporté le derby face Lyon 2-1 lors de la 31e journée de Ligue 1, et revient à 3 points de Lille dans la course au podium.

Mathieu Valbuena sous les couleurs de l'OLympique de Marseille
Mathieu Valbuena sous les couleurs de l'OLympique de Marseille Crédit : AFP/M.Bureau
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Cette fois, ils l'ont fait. Terminé le scénario fou du match aller et la crucifixion dans le temps additionnel, les Verts ont remporté le derby, l'un des plus importants depuis 20 ans, qui mettait en jeu une place européenne et la possibilité de croire encore au podium. Certes Lyon était largement amputé de ses cadres et joueurs internationaux, mais Saint-Étienne a montré des ressources morales qui lui permettent de rester à 3 points de Lille.

Fluidité lyonnaise vs physique stéphanois

Le match débuta par une surprise de Christophe Galtier, qui aligna un timide 5-3-2 pour contrer les deux pointes lyonnaises et Yoann Gourcuff installé à la baguette. Lyon, pourtant amputé de la moitié de son équipe, dont toute la défense et une grosse partie du milieu, domina le début de match  avec deux débordements successifs à la 8e minute de Lacazette qui ne trouva pas de partenaire en retrait. L’ASSE de son côté essaya de mettre de l’impact et de fermer les espaces, mais l’adversaire réussissait à trouver un Gourcuff entre les lignes et des coups francs. Sur l’un d’eux, Lacazette coupa la trajectoire au premier poteau sans réussir à cadrer (16e). Après 20 minutes, les Verts n’existaient pas vraiment et leur milieu prenait l’eau. 
 
Une absence compensée à la 22e, lorsque Trémoulinas, lancé côté gauche par Cohade, centra en retrait et la balle arriva sur Clerc. L’ex-Lyonnais, seul au second poteau, vit sa reprise repoussée par un excellent Anthony Lopes. Mvuemba tenta de répondre de 20 mètres mais ça passait à côté. La qualité technique globale baissa sensiblement, et Saint-Étienne se montra dangereux lorsqu’une frappe contrée dans la surface de Brandao fut relâchée par Lopes, obligeant le gardien à bondir pour contrer la frappe d’Erding, à bout portant. Une alerte suivie d’effet lorsque Brandao remit plein axe un ballon long, Erding devança Koné pour tromper Lopes à la 28e.
 
L’OL plongea physiquement et se retrouva à défendre très bas, sans ressort collectif pour une équipe à laquelle il manquait 6 titulaires. Mais la qualité technique de ce groupe est remarquable, et la lumière vint de Gomis. Le joueur formé par l’ASSE déboula en force côté droit avant de réussir un grand pont sur Bayal et de servir dans l’axe Lacazette. Le meilleur buteur lyonnais reprenait de volée pour crucifier Ruffier, une action sublime (39e).

Lyon n'avait pas les armes

A la pause, ce match avait déjà offert plusieurs rebondissements, et Lyon avait réussi à surmonter son creux physique pour mieux finir et rentrer aux vestiaires regonflé. L’ASSE, qui croyait avoir fait le plus dur, n’avait pas tenu 10 minutes en menant au score. En tout cas la seconde période débuta sans Gourcuff, sèchement taclé par Cohade et qui céda sa place à Briand. Un changement qui replaçait Lacazette en soutien et permettait d'avoir plus de verticalité. On voyait aussi beaucoup plus Henri Bédimo, le "pendolino" du côté gauche qui offrit un ballon à Gomis, contré au dernier moment alors qu'il armait dans la surface. 


Le match s'équilibra plus ou moins, et la tension s'apaisa jusqu'à la 63e minute et une main de Bayal sur une centre de Briand, que l'arbitre ne jugea pas intentionnelle ni méritant un pénalty. Petit à petit, on sentait l'absence de certains cadres lyonnais, notamment Grenier, Gourcuff et Fofana, capables de créer lorsque le collectif ronronne et manque de changement de rythme. Côté Stéphanois, c'est Gradel qui entra en jeu pour Erding, alors que Mollo et Tabanou restaient assis, un choix qui eut le mérite d'apporter plus de largeur et de qualité de dribble, alors que Lyon perdait encore de sa maîtrise à 20 minutes de la fin. 

À lire aussi
foot Ligue 1 Uber Eats
RTL Foot du vendredi 23 octobre 2020 : Rennes-Angers

Un coup de coaching gagnant à la 74e minute. Gradel décala Cohade côté droit, le centre de ce dernier fut repoussé par Lopes sur...Gradel qui marqua le but des Verts, celui qui mit l'ASSE devant. Briand, pour un copier/coller de l'action du but de Gradel, ratait l'égalisation (80e) Lyon a poussé jusqu'au bout mais ce sont les Verts qui tenaient le Graal et l'objectif encore jouable de viser le podium. 

La rédaction vous recommande
Concours
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Olympique Lyonnais Saint-Etienne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants