2 min de lecture Biathlon

Martin Fourcade : "La vie ne s'arrête pas après les Jeux Olympiques"

INVITÉ RTL - Quelques heures après une 7e place pour la reprise de la Coupe du monde de biathlon, jeudi à Pokljuka, en Slovénie, le double champion olympique était dans "On refait le sport".

Martin Fourcade à Sotchi le 23 février 2014
Martin Fourcade à Sotchi le 23 février 2014 Crédit : AFP/F.Fife
Isabelle Langé
Isabelle Langé et Gregory Fortune

Il a avoué "n'avoir eu sa mère que 30 minutes au téléphone" depuis sa moisson olympique (deux médailles d'or, une d'argent), Martin Fourcade n'en était pas moins déjà de retour sur le circuit blanc jeudi, moins de deux semaines après la fin des JO de Sotchi.

S'il a dû se contenter d'une 7e place, le Français pouvait se réjouir d'avoir fait un pas de plus vers l'objectif majeur de la fin de saison : un 3e grand globe de cristal de rang (la récompense pour le meilleur athlète de la saison). Il possède en effet 149 points d'avance au classement général de la Coupe du monde sur son rival norvégien Emil Hegle Svendsen.

Rien que par respect pour mon sport, j'ai envie de continuer. C'est un vrai plaisir

Martin Fourcade
Partager la citation

Mais pourquoi donc enchaîner au lieu de profiter de cette période post-olympique ? Pourquoi ne pas couper plus longtemps ? "Pour deux raisons, répond-il du tac-au-tac. D'un, parce que je suis un compétiteur et que ça me plaît de repartir. La vie ne s'arrête pas après les Jeux Olympiques. D'autre part, notre sport en France est mis en lumière tous les quatre ans mais le circuit de Coupe du monde est vraiment un super circuit ; rien que par respect pour mon sport, j'ai envie de continuer. C'est un vrai plaisir (...). C'est une belle compétition".

Objectif 3e globe de cristal consécutif

Et puis, au bout, il y a donc un globe de cristal à aller chercher. "Ce serait finir la saison de la plus belle des manières, s'enthousiasme le Catalan. C'est ce que je n'arrête pas de répéter : ma saison ne sera pas moins belle si je n'ai pas ce globe de cristal, mais elle sera plus belle si je l'ai". Si c'est le cas, il rejoindra un certain Raphaël Poirée dans les annales. "Oui, trois globes consécutifs, ce serait une vraie fierté. On nous parle souvent des records de Bjoerndalen. Celui là il ne l'a pas, donc ce serait une vraie fierté".

Le corps tient tant que la tête a envie

Martin Fourcade
Partager la citation
À lire aussi
Martin Fourcade tire sa révérence sur un 83e succès en coupe du monde biathlon
Biathlon : Martin Fourcade remporte la dernière course de sa carrière

N'est-il pas "cramé", tout de même ? Il en convient sans peine. "Éreinté, oui, c'est le mot. Cramé, ça passe aussi. On est fatigués. J'ai été malade sur la période des Jeux Olympiques, j'ai eu un retour en France assez mouvementé (...). Mais je me suis rendu compte toutes ces dernières saisons que le corps tient tant que la tête a envie". Martin Fourcade, athlète performant, sympathique et philosophe.

>
Martin Fourcade était l'invité de "On refait le sport" jeudi. Ecoutez son interview Crédit Média : Isabelle Langé & Sylvain Charley | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Biathlon JO Sotchi 2014 Martin Fourcade
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants