1. Accueil
  2. Sport
  3. Le PSG a failli tomber à Guingamp mais arrache le nul
2 min de lecture

Le PSG a failli tomber à Guingamp mais arrache le nul

COMPTE-RENDU - Le Paris Saint-Germain a concédé le nul (1-1) lors de la 22e journée de Ligue 1 sur le terrain de Guingamp. Les parisiens ont même été menés.

Zlatan n'a pas pu faire mieux qu'un nul à Guingamp
Zlatan n'a pas pu faire mieux qu'un nul à Guingamp
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

Le Stade du Roudourou était plein comme un œuf pour la réception du PSG, et cette enceinte qui contient deux fois plus de spectateurs qu'il y a d'habitants à Guingamp, a vécu un après-midi superbe, qui a vu l'En-Avant tenir tête au grand Paris Saint-Germain.

Le PSG, incapable de transformer sa domination en buts, a eu beaucoup de mal et aurait pu trébucher en Bretagne.

Une possession stérile

Pourtant, la physionomie du match aura été conforme aux prévisions. Paris a eu le ballon mais mettait du temps à se montrer dangereux. A la 14e minute Zlatan Ibrahimovic obtenait un coup franc à 35 mètres qui trouva finalement le mur à la suite d'une frappe trop moyenne. Peu de temps après, Rachid Alioui frappait de volée de 20 mètres et le ballon passait à côté des buts d'un Sirigu inquiété sur le coup. Guingamp, regroupé, tentait néanmoins les contres grâce à une belle qualité technique.

Finalement, malgré 71% de possession, le PSG ne parvenait pas à se montrer vraiment dangereux. A la 22e, sur une balle sauvée par Ibrahimovic, Cavani contrôlait dos au but avant de frapper en pivot de volée dans la surface. Heureusement pour Guingamp, un défenseur se trouvait sur la trajectoire. Mais la plus belle occasion serait guingampaise. Alioui frappait un coup franc de 30 mètres et la balle rebondissait devant Sirigu, obligé de détourner du pied sur la barre. Le ballon revenait alors en jeu et l'arbitre oubliait une grosse faute de Marquinho sur Yatabaré dans la surface. On jouait les arrêts de jeu de la première période.

Un jeu en panne de création

À lire aussi

À la reprise, on a cru que Paris allait faire céder son adversaire à l'usure quand, à la 52e, lancé en profondeur dans la surface par Pastore, Cavani trompait Ndy Assembé avant que l'arbitre ne signale un hors-jeu justifié. La pluie s'invitait à la fête et Paris s'enlisait dans un jeu sans imagination et sans changement de rythme. En l'absence de Lavezzi, remplacé par Pastore, seul Cavani offrait de la profondeur au jeu. Insuffisant. Il restait bien les coups de pieds arrêtés, mais Guingamp restait solidaire et vigilant, et tentait de planter des banderilles, sur le modèle de Montpellier.

Une stratégie qui a semblé payante lorsqu'à la 84e minute, comme mercredi soir, c'est sur corner que le PSG encaissait un but. Yatabaré, seul dans les 6 mètres, décroisait une superbe tête. Un but qui créait l'espoir dans un Roudourou en fusion. Mais 2 minutes plus tard, Alex s'élevait à la suite d'un corner pour devancer le gardien adverse et égaliser en douchant les rêves de victoire du public. Au coup de sifflet final, le stade fêtait néanmoins dignement les héros du soir.

La rédaction vous recommande
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/