5 min de lecture Ligue des champions

VIDÉOS - Avant Monaco-City, les 8 retournements français les plus marquants

Battu 5-3 à Manchester en 8e de finale aller de la Ligue des champions, l'AS Monaco peut s'inspirer de nombreux exploits passés des clubs français mercredi 15 mars (20h45), à commencer par le sien de 2004 face au Real.

6 avril 2004 : L'AS Monaco de Ludovic Giuly renverse le Real Madrid de Zinédine Zidane
6 avril 2004 : L'AS Monaco de Ludovic Giuly renverse le Real Madrid de Zinédine Zidane Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Une semaine après le naufrage du PSG sur la pelouse du FC Barcelone (6-1), c'est à Monaco de tenter une "remontada", certes moins compliquée que celle du Barça. Le leader de la Ligue 1 n'a pas quatre mais deux buts à remonter face à Manchester City, vainqueur 5-3 de la manche aller il y a trois semaines en Angleterre. Statistiquement, les chances de qualification pour les quarts de finale sont de 40% après un tel résultat.

Pour renverser la situation, l'ASM devrait pouvoir compter sur son attaquant colombien Radamel Falcao, auteur de deux des trois buts à l'Etihad Stadium. Touché à la hanche droite contre Bordeaux (2-1) quatre jours avant la rencontre, le Colombien a effectué une "reprise adaptée" en début de semaine, selon les mots de son club. Autre source d'espoir : la forme étincelante de la pépite Kylian Mbappé.

Enfin, Monaco peut se souvenir de ces renversements de situation souvent insensés réalisés par plusieurs clubs français depuis près de 50 ans sur la scène européenne. D'un Saint-Étienne - Bayern Munich (3-0) d'octobre 1969 au... Monaco - Real Madrid (3-1) de mars 2004, voici les huit plus marquants.

6 avril 2004 : Monaco - Real Madrid 3-1

>
6 avril 2004 : Monaco - Real Madrid 3-1 Durée : |

Remonter deux buts en Ligue des champions, le club du Rocher l'a donc déjà fait. Et pas contre n'importe qui : les "Galactiques" du Real Madrid version 2003-2004, Zinédine Zidane, Luis Figo, Roberto Carlos, Iker Casillas, Guti, Raul. Après le succès des Merengues 4-2 en quart de finale aller, ces derniers enfoncent le clou à Louis-II dès la 36e minute.

À lire aussi
Le 11 de départ de Lille à Valence le 5 novembre 2019 Ligue des champions
Lille : comment expliquer la mauvaise forme du LOSC

Les hommes de Didier Deschamps, déjà auteurs d'un spectaculaire 8-3 en poules contre La Corogne, vont parvenir à s'en remettre. Ludovic Giuly égalise dans le temps additionnel de la première période. Fernando Morientes fait douter le Real en marquant juste au retour des vestiaires. Peu après l'heure de jeu (66e), Giuly s'offre un doublé. L'ASM tient sa qualification jusqu'au bout. Porto mettra fin à son aventure en finale.

27 août 1997 : PSG - Steaua Bucarest 5-0

>
27 août 1997 : PSG - Steaua Bucarest 5-0

Les trois matches légendaires suivants remontent aux années 1990. Deux concernent le PSG, dont celui face aux Roumains qui revêt en plus un caractère cocasse. Pas de phase finale ici, mais un tour préliminaire de Ligue des champions. À l'aller, le Steaua Bucarest s'impose 3-2. Problème, Paris commet une erreur administrative grotesque : Laurent Fournier, suspendu, n'aurait jamais dû jouer.

L'UEFA accorde donc le gain du match 3-0 sur tapis verts aux Roumains. Par une magnifique soirée de fin d'été, le Parc des Princes s'embrase. Un triplé du capitaine brésilien Rai (2e s.p., 23e, 56e) et des buts de l'Italien Marco Simone (31e) et Florian Maurice (41e) permettent d'effacer l'erreur en moins d'une heure. Devancé ensuite par le Bayern Munich dans son groupe, Paris ne verra pas les quarts.

19 mars 1996 : Bordeaux - Milan AC 3-0

>
19 mars 1996 : Bordeaux - Milan AC 3-0

Quart de finale retour de la Coupe de l'UEFA 1995-1996, ancêtre de l'Europa League. Portés par une génération montante et le trio de futurs champions du monde Zinédine Zidane-Christophe Dugarry-Bixente Lizarazu, les Girondins de Bordeaux terrassent le Milan de Patrick Vieira, Marcel Desailly, Roberto Baggio, Franco Baresi, Paolo Maldini...

À l'issue du match aller, remporté 2-0 par l'une des meilleurs équipes du monde, personne ne croit à l'exploit. Mais la réussite sourit aux Girondins. Didier Tholot ouvre le score très tôt (14e) puis un coup franc de Zidane est dévié par le dos de l'arbitre. Dugarry arme la volée, égalise (64e) sur l'ensemble des deux matches, et réussit même le but de l'exploit (70e). Comme pour Monaco en 2004, il y aura une finale au bout, avec là encore une défaite, contre le Bayern Munich.

18 mars 1993 : PSG - Real Madrid 4-1

>
18 mars 1993 : PSG - Real Madrid 4-1

Le premier grand frisson du PSG en coupe d'Europe après la défaite 3-1 en quarts de finale aller de la Coupe de l'UEFA 1992-1993. George Weah de la tête (35e) et David Ginola en demi-volée (80e) permettent aux Parisiens de passer devant. Valdo pense marquer le but du KO au bout d'un contre (89e), puis le Real croit arracher la prolongation grâce à Ivan Zamorano à la 94e.

L'arbitre a en fait décidé de prolonger un temps additionnel à couper le souffle. Sur l'engagement suivant, le PSG obtient un coup franc. Antoine Kombouaré s'élève plus haut que tout le monde et place son fameux coup de boule dans les filets de Francisco "Paco" Buyo. La Juve stoppera froidement les hommes d'Artur Jorge en demi-finale.

3 octobre 1984 : FC Barcelone - Metz 1-4

>
3 octobre 1984 : FC Barcelone - Metz 1-4

Oui, le Barça a déjà subi une "remontada" contre un club français, l'inattendu FC Metz, pour sa première participation européenne en 1984-1985, en Coupe des Coupes. Facile vainqueur en Lorraine (4-2) au premier tour aller, le géant catalan ne se méfie pas des Grenats au Camp Nou, d'autant qu'il ouvre le score au retour par Francisco José Carrasco (33e).

C'est alors que la moustache de Tony Kurbos va devenir légendaire : un triplé du Yougoslave (38e, 55e, 85e) créé une des plus grosses surprises de l'histoire des coupes d'Europe, accompagné d'un but contre son camp de Sanchez (39e). L'euphorie lorraine retombera dès le tour suivant, face aux Allemands du Dynamo Dresde. Metz n'a plus disputé de coupe d'Europe depuis 1998-1999.

1er octobre 1969 : Saint-Étienne - Bayern Munich 3-0

Reste la trilogie stéphanoise de la fin des années 1960 jusqu'au milieu des années 1970. Les Verts signent le premier grand retournement d'un club français en 16e de finale de la Coupe d'Europe des champions 1969-1970. Éteints à Munich (2-0), il étourdissent le grand Bayern au retour grâce à un doublé de Hervé Revelli (2e, 59e) et surtout un coup de tête de Salif Keita (81e). Le premier chapitre de la légende verte, même si le Legia Varsovie prendra le meilleur au tour suivant. 

6 novembre 1974 : Saint-Étienne - Hajduk Split 5-1

Écrasés par les champions de Yougoslavie (4-1), en 8e de finale aller de l'ancêtre de la Ligue des champions 1974-1975, les Stéphanois vont encore réussir un retour fracassant avec deux derniers buts de Yves Triantafilos. Jean-Michel Larqué (36e) ouvre le score, mais c'est le but de Dominique Bathenay (61e) juste après l'égalisation de Split qui lance la belle histoire. Georges Bereta sur penalty (71e) puis Triantafilos (82e) arrachent la prolongation, avant le final en apothéose (104e).

17 mars 1976 : Saint-Étienne - Dynamo Kiev 3-0 a.p.

>
17 mars 1976 : Saint-Étienne - Dynamo Kiev 3-0 a.p.

Son troisième grand retournement, Saint-Étienne le réussit en quarts de finale de la C1 1975-1976 face à Kiev, après un 2-0 contre le froid et Oleg Blokhine. Au retour, le tout frais Ballon d'Or manque une balle de match, à 0-0. Dans la foulée, l'ASSE s'enflamme. Hervé Revelli ouvre le score (64e), Jean-Michel Larqué obtient la prolongation sur coup franc (71e), avant que "l'Ange Vert" Dominique Rocheteau ne finissent le travail (112e).

Les verts se débarrassent du PSV Eindhoven en demi-finales (1-0 à Geoffroy-Guichard, 0-0 en Hollande) et décrochent ainsi leur seule finale européenne à ce jour. À Glasgow, sur la pelouse de Hampden Park, le Bayern Munich s'impose 1-0. Tout un peuple maudit toujours les fameux poteaux carrés, trouvés à deux reprises par les siens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions AS Monaco Manchester City
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants