2 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

Toulouse FC : le président Sadran juge la situation "minable" et "assumera"

RÉACTION - Au surlendemain de l'élimination du TFC par un club amateur en Coupe de France, le président Olivier Sadran n'a pas cherché à fuir la réalité, lundi 6 janvier.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Toulouse : le président Sadran juge la situation "minable" et "assumera" Crédit Image : PASCAL PAVANI / AFP | Crédit Média : Patrick Isson | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Deux entraîneurs écartés en à peine une demi-saison, le deuxième 83 jours seulement après sa nomination, une 20e place en Ligue 1 à cinq points du premier non relégable, une élimination en Coupe de France face aux amateurs de Saint-Pryvé Saint-Hilaire (National 2) : rien ne va plus au Toulouse Football Club.

En poste depuis 2001, le président Olivier Sadran (50 ans) vit sa pire saison à la tête du TFC. Jusqu'en 2015, il n'avait eu recours qu'à trois entraîneurs, Erick Mombaerts (2001-2006), Elie Baup, (2006-2008) et Alain Casanova (2008-2015). Depuis, la stabilité s'est envolée. Se sont succédés sur le banc Dominique Arribagé (2015-2016), Pascal Dupraz (2016-janvier 2018), Mickaël Debève (janvier 2018-juin 2018), de nouveau Casanova (2018-octobre 2019) et Antoine Kombouaré (octobre 2019-janvier 2020). 

3es de Ligue 1 en 2007, 4es en 2009, les Violets restent sur cinq saisons achevées entre la 13e et la 18e place. 17 ans après sa remontée dans l'élite, il est toujours parvenu à éviter la descente en Ligue 2. Mais cette fois, la situation est périlleuse. La mission maintien a été confiée à l'ex-directeur technique du centre de formation, Denis Zanko (55 ans), qui avait déjà assumé un très court intérim lors du départ d'Alain Casanova en octobre dernier.

Il n'y a pas un coupable si ce n'est moi

Olivier Sadran
Partager la citation

"Il n'y a pas un coupable si ce n'est moi", a déclaré Olivier Sadran lundi 6 janvier. "Je suis touché et attristé par l'état du club. Je comprends la frustration, croyez qu'elle est grande chez moi de me retrouver dans une situation aussi minable qu'une 20e place, mais surtout avec ce qu'on a produit".

À lire aussi
Xavier Domergue, Éric Silvestro et Giovanni Castaldi Ligue 1 Uber Eats
RTL Foot : revivez PSG-Bordeaux et France-Italie en rugby

"Tout ça, c'est très dur pour tout le monde, mais on va tout faire pour reconquérir le public, a poursuivi l'homme d'affaires français - il préside aussi une société de restauration aérienne. Si nous étions amenés à descendre en Ligue 2, tout le monde porterait cette pancarte dans le dos et je l'assumerais en tout premier lieu". Le TFC reçoit Brest (15e) en L1 samedi 11 janvier (20h), avant de se déplacer à Lyon (12e) et à Amiens (18e).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats TFC Toulouse FC
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants