2 min de lecture FIFA

Pour Jean-Michel Aulas, "la candidature de Michel Platini est dans une passe difficile"

REPLAY / RÉACTION - Le président de l'Olympique lyonnais a réaffirmé son soutien mais s'est aussi montré un peu inquiet sur RTL pour la candidature de Michel Platini à la présidence de la FIFA.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Pour Jean-Michel Aulas, "la candidature de Michel Platini est dans une passe difficile" Crédit Image : AFP/E.Piermont | Crédit Média : Yann Bouchery/RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Yann Bouchery et Dorian Waymel

Depuis qu'un nouveau scandale à la FIFA a éclaboussé son président Sepp Blatter et le président de l'UEFA Michel Platini, Jean-Michel Aulas a toujours défendu l'ancien numéro 10 de l'équipe de France. Le président de l'OL a réaffirmé ce soutien au micro de RTL après les dernières déclarations dans la presse de Blatter et de Platini : "Je pense que les choses ont évolué. mais je reste convaincu que ce qui lui est reproché n'a pas de fondement précis en termes inéligibilité ou de risques par rapport aux règles de la FIFA."

Mais Jean-Michel Aulas a convenu qu'il allait être difficile pour le Français de l'emporter lors des prochaines élections, alors qu'il est pour le moment suspendu 90 jours par la commission d’éthique de l'instance du football mondial : "On voit aussi qu'un certain nombre de fédérations se sont dissociées. On voit arriver la candidature de Gianni Infantino (secrétaire général de l'UEFA) sans savoir si elle est pilotée par l'UEFA et Michel Platini, ou si elle est là pour prendre position. C'est vrai que la candidature de Michel est dans une passe difficile, mais il faut faire confiance aux gens qui l'entourent et à lui-même." 

J'espère que Michel Platini n'est pas tombé dans un piège immense

Jean-Michel Aulas, président de l'OL
Partager la citation

Et malgré les soupçons et les reproches qui pèsent sur le versement des 1,8 million d'euros à l'origine d'un nouveau "Fifagate" entre Blatter et Platini, le président lyonnais reste lui persuadé de la bonne foi de l'ancien sélectionneur des Bleus. "Je reste convaincu que sur le plan de l'intégrité il n'y a absolument aucun raison de l'empêcher d'aller vers la FIFA. Les dernières informations de ces 24-48 dernières heures sont un peu troublantes. Je pense qu'il faut rester derrière-lui, en tout cas en ce qui me concerne, parce qu'il va faire face à de redoutables politiques et j'espère qu'il n'est pas tombé dans un piège immense qui ferait qu'il n'aurait pas le temps de montrer sa bonne foi." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
FIFA Corruption à la FIFA Michel Platini
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants