1 min de lecture Équipe de France de football

Mort de Michel Hidalgo : "Ça fait mal, très très mal", confie Luis Fernandez

DOCUMENT RTL - L'ancien milieu de terrain a rendu hommage jeudi 26 mars à une "personne unique", qui lui a donné sa chance en équipe de France, avec laquelle il était "heureux".

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud iTunes RSS
>
Luis Fernandez : "J'en souffre énormément" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud | Durée : | Date :
La page de l'émission

La France du foot pleure son premier "Père la victoire", l'ancien sélectionneur Michel Hidalgo décédé jeudi 26 à 87 ans, une figure attachante qui fut à la fois guide des Bleus vainqueurs de l'Euro 1984, amoureux du "beau jeu" et ambassadeur des joueurs. Affaibli depuis plusieurs années, il s'est éteint chez lui à Marseille.

"Ça fait mal, très très mal, a réagi l'ancien milieu de terrain Luis Fernandez, champion d'Europe en 1984 avec Hidalgo. J'en souffre énormément parce que cette personne-là, elle est unique. Quand on a eu l'occasion de la croiser, de la rencontrer, d'être avec elle... (...) Quand on a cette opportunité un jour, en novembre 1982, d'intégrer l'équipe de France pour ma première sélection..."

"J'étais un petit teigneux moi, poursuit l'homme de 60 ans. Il a trouvé les mots qu'il fallait, il m'a rassuré. J'étais tellement heureux, et ensuite j'ai enchaîné les sélections. Je n'ai fait qu'écouter ce qu'il me donnait comme conseils. J'étais heureux et je suis vraiment triste (...) C'était un plaisir à l'écouter parler", conclut Luis Fernandez, en repensant aux causeries d'avant-match de Michel Hidalgo.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants