4 min de lecture Mercato

Mercato : l'OM de Bielsa a finalement bien mené sa barque pour l'instant

DÉCRYPTAGE - Le mercato de l'Olympique de Marseille, annoncé comme possiblement chaotique, pourrait bien finalement s'avérer intelligent.

Karim Rekik arrive du PSV pour exploser avec l'OM
Karim Rekik arrive du PSV pour exploser avec l'OM Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Des départs de cadres en fin de contrat, une obligation de vendre un ou deux joueurs "bankables", le mercato de l'Olympique de Marseille promettait des débuts délicats et des supporters sur les dents. Surtout que les dépenses ne pourraient certainement pas compenser les partants du point de vue de la renommée. Obligée de se réinventer en dénicheuse de talent en s'appuyant sur une liste de noms sélectionnés par Marcelo Bielsa, la direction du club a dû faire vite pour éviter la crise et surtout avoir le maximum de joueurs disponibles à la reprise, afin de faire la totalité de l’exigeante préparation de l'entraîneur argentin. 

Alors qu'il ne manque qu'une ou deux recrues afin d'achever la construction du futur effectif, il semble bien que Marseille ne soit finalement pas dans une situation si périlleuse. Certes, il y a des risques pris mais ils semblent calculés, d'autant que certaines successions avaient déjà été anticipées et se feront en douceur.  

La relève était déjà au club

Le mois de juin a été compliqué du côté de Marseille. Nonobstant le flou concernant la prolongation de Marcelo Bielsa, c'est surtout les départs pour fin de contrat d'André-Pierre Gignac, Jérémy Morel et André Ayew qui inquiétaient. Comment l'OM allait pouvoir remplacer ses deux tauliers alors que ses problèmes budgétaires l'obligeaient à vendre des joueurs pour satisfaire la DNCG ? Dans la foulée, Gianelli Imbula et Dimitri Payet prenaient la tangente et la saison 2015-2016 devenait inquiétante. Pourtant, à y regarder de plus près, le quatrième du dernier championnat ne s'en sort pas si mal.  

Jérémy Morel a été remplacé par le prometteur Karim Rekik, international hollandais titulaire et champion des Pays-Bas à 20 ans avec le PSV Eindhoven. André Ayew verra Romain Alessandrini prendre place dans son couloir gauche et Gignac avait déjà senti le souffle de Michy Batshuayi sur son cou la saison passée. Le Belge aura la (lourde) tâche de remplacer le nouveau Tigre de Monterrey, mais le talent entrevu a déjà séduit et l'on attend impatiemment une saison complète de sa part en tant que titulaire.

À lire aussi
Karim Benzema avec le Real Madrid en août 2017 Mercato
Lyon : Karim Benzema à l'OL, une idée difficilement réalisable

Sur le côté droit, Florian Thauvin et Lucas Ocampos, acheté 7 millions à Monaco, alterneront entre le couloir, le poste de numéro 10 ou la pointe (pour Ocampos). Pour reprendre le poste de Dimitri Payet à la baguette du jeu phocéen, Abdelaziz Barrada aura la confiance du coach après une longue blessure mais aussi enfin une préparation complète. Thauvin pourrait le seconder dans un rôle d'électron libre qu'il a assumé à son époque bastiaise. Ajoutez à cela les arrivées des jeunes Sarr et Nkoudou et l'attaque de l'OM pourrait bien être redoutable d'agressivité et de verticalité. Reste le vrai problème du côté de la Commanderie, le remplacement de Gianelli Imbula, aussi frustrant et inconstant que précieux dans son rôle de briseur de lignes et de ratisseur. 

Qui à la place d'Imbula ?

La piste prioritaire de Marseille était Idrissa Gueye. Le milieu à tout bien faire de Lille était à deux doigts de rejoindre le Vélodrome, mais une surenchère d'Aston Villa a fait bifurquer le Sénégalais vers Birmingham. À quelques heures près le recrutement était quasiment bouclé. Il n'aurait manqué qu'un défenseur polyvalent, que Rod Fanni pourrait bien être. Maintenant que la saignée semble arrêtée, Nkoulou s'étant vu fermer la porte d'un départ vers Lyon, il reste à trouver le chaînon manquant. Ce joueur auquel Marcelo Bielsa demande beaucoup dans un jeu fait de pressing et de prise de risque offensive

Spectateur avisé de la Copa America, on avait imaginé Bielsa en quête de Charles Arranguiz, l'éblouissant milieu chilien. Mais les prestations et le salaire du joueur semblent devoir l'envoyer vers des cieux plus rémunérateurs. Il va donc falloir travailler encore sur la liste de noms transmise par "El loco" à sa direction, à moins que Mario Lemina ne devienne le "box to box" aux côté de Romao. Les jeunes pousses du centre de formation, notamment Tuiloma, venant faire souffler les titulaires. Néanmoins, avec un calendrier chargé par la Ligue Europa et surtout le manque de justesse technique des joueurs en place, il y a un vrai besoin au poste de milieu relayeur. Mais les clubs vendeurs sont (trop) gourmands, à l'image de Caen pour N'golo Kanté

Vincent Labrune est même revenu sur l'échec du dossier Gueye, regrettant que le joueur ait préféré un club moyen de Premier League à un club du standing de Marseille. La future configuration de l'équipe dépend en partie de ce dernier nom à aller chercher, de cette dernière recrue dépendent en partie les ambitions du club pour la saison 2015-2016. On pourra alors voir ce que Marcelo Bielsa pourra faire d'un groupe qu'il aura choisi lui-même. Le Vélodrome en salive d'avance. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mercato Olympique de Marseille Ligue 1 Conforama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants