1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Mercato : Galtier va bien quitter Saint-Étienne
2 min de lecture

Mercato : Galtier va bien quitter Saint-Étienne

LE JOURNAL DU MERCATO - Après sept jours de vrai-faux suspense, la direction des Verts a confirmé mardi 9 mai le départ en fin de saison de son entraîneur depuis le 15 décembre 2009.

Christophe Galtier au stade Geoffroy-Guichard en février 2017
Christophe Galtier au stade Geoffroy-Guichard en février 2017
Crédit : ProSports/Shutterstock/SIPA
Gregory Fortune & AFP

"Ce 9 mai n'est pas un bon jour pour moi avec l'annonce redoutée de la décision de Christophe Galtier de quitter l'ASSE". Bernard Caïazzo, le président du conseil de surveillance de Saint-Étienne, a mis fin au suspense concernant l'avenir de son entraîneur dans une déclaration à l'AFP. Une page va donc bien se tourner le samedi 20 mai 2017, à l'issue de la 38e et dernière journée de cette saison. Christophe Galtier avait été nommé coach principal des Verts le 15 décembre 2009, en remplacement d'Alain Perrin dont il était l'adjoint. 

Dès le mardi 2 mai, le journal L'Équipe assurait que l'homme de 50 ans, plus de 350 matches sur le banc de l'ASSE, avait annoncé dès le mois de mars à ses dirigeants son intention de "ne pas faire la saison de trop". Information démentie dans la foulée par Bernard Caïazzo, qui expliquait que "la vérité, c'est ce que le coach a dit au Canal Football Club", dimanche 30 avril, a souligné le dirigeant. À savoir : "J'ai lu et entendu les déclarations de mes présidents que je pouvais rester au club tant que je le voulais. Cette déclaration est élogieuse mais on est bien obligé de se poser des questions".

Un trophée, l'Europe et des places d'honneur

À en croire L'Équipe, Christophe Galtier, 50 ans, aurait décidé de se faire opérer de la hanche à l'issue de la saison, avant de probablement prendre une année sabbatique. Sous la houlette de l'ancien défenseur de Marseille, Lille, Toulouse, Angers ou Nîmes, aujourd'hui âgé de 50 ans, l'ASSE s'est maintenue en L1 en 2009-2010 (17e) avant de s'installer dans le premiers tiers du championnat ces quatre dernières saisons (5e, 4e, 5e et 6e) et de retrouver l'Europe.

En 2013, la Coupe de la Ligue est venue garnir une armoire à trophée qui n'en avait plus accueilli depuis 32 ans et le titre de champion de France 1981. Cette année, les Verts occupent la 7e place, la faute à un nombre élevé de matches nuls (13, seul Rennes fait "mieux") et un faible potentiel offensif (38 buts marqués, 10e attaque de L1).

Un étranger en cas de départ ?

À écouter aussi

Aucun nom n'a encore filtré pour lui succéder en cas de départ effectif. Les anciens de la maison Alain Perrin, son prédécesseur, Élie Baup ou Frédéric Antonetti sont actuellement libres. Mais, toujours selon le quotidien sportif Bernard Caïazzo privilégierait un profil étranger. Si tel est est l'orientation retenue, le nouvel élu rejoindrait dans cette catégorie le Suisse Lucien Favre (Nice), l'Espagnol Unai Emery (PSG), les Portugais Leonardo Jardim (Monaco), Sergio Conce içao (Nantes) et Rui Almeida (Bastia) et probablement le Chilien Marcelo Bielsa (Lille).

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/