2 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

Marseille-Troyes : carton plein de l'OM pour la première de Michel

COMPTE-RENDU - L'Olympique de Marseille n'a fait qu'une bouchée de Troyes (6-0), dimanche 23 août, pour le premier match du coach Michel et des recrues Lassana Diarra, Rémy Cabella, Javier Manquillo.

Victoire de Marseille 6-0 face à Troyes au Vélodrome dimanche 23 août
Victoire de Marseille 6-0 face à Troyes au Vélodrome dimanche 23 août Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
James Abbott
James Abbott
et AFP

L'Olympique de Marseille a enfin lancé sa saison. Après deux défaites inquiétantes et le départ précipité du coach Marcelo Bielsa, les Marseillais se sont rassurés sur leur pelouse du stade Vélodrome dimanche 23 août lors de la troisième journée du championnat de France de Ligue 1. Ils ont étrillé Troyes (6-0) grâce à des réalisations de Barrada (19e), L. Diarra (47e), Batshuayi (56e, 90e), Ocampos (63e) et Alessandrini (87e).

Le nouveau coach, Michel, a donc commencé sa carrière à l'Olympique de Marseille par un carton plein. L'OM s'est offert un peu de calme après 15 jours de tempête provoquée par la démission de Marcelo Bielsa, il a pris ses premiers points et marqué ses premiers buts de la saison, en montrant de nombreux signes de renouveau, à commencer par Lassana Diarra, ovationné par le public à sa sortie.

L'ESTAC n'a rien pu faire face à la puissance de l'OM

Le gros pari de l'été a joué un excellent match et signé un but superbe (47e). Michy Batshuayi a vaincu le signe indien en marquant un doublé (56e, 90e), et Lucas Ocampos a réussi un retourné exceptionnel (64e). Abdelaziz Barrada, meneur inspiré, avait ouvert le score (19e), et Romain Alessandrini y a été de son but (88e).

L'ESTAC de Jean-Marc Furlan ressort toujours proprement le ballon en passes mais ne pouvait pas s'opposer dimanche soir au rouleau revanchard olympien.

Un 4-3-3 payant pour Michel

À lire aussi
Xavier Domergue, Éric Silvestro et Giovanni Castaldi Ligue 1 Uber Eats
RTL Foot : revivez Saint-Étienne - Lille

Pour marquer sa différence avec Marcelo Bielsa, l'ex-star du Real avait opté pour un milieu à trois avec un seul récupérateur, le revenant Diarra, et abandonné le marquage individuel tout-terrain, la marque de fabrique d'"El Loco".

Très élégant conformément à sa réputation, chemise blanche et veste bleu roi, Michel a passé le match debout, sortant les mains de ses poches pour donner des indications à ses joueurs. Il a aussi plusieurs fois parlé à Franck Passi pour lui demander de traduire en français ses instructions.

Le public l'a bien accueilli, sans plus, avec notamment une banderole déployée au début de la rencontre. 

Débuts de L. Diarra, Cabella et Manquillo

Ses choix ont payé. L'autre recrue alignée dimanche, Rémy Cabella, arrivé mercredi de Newcastle dans une sorte d'échange avec Florian Thauvin (vendu, lui, au club anglais), s'est montré plus discret, malgré l'amorce de combinaisons avec son arrière gauche, Benjamin Mendy.

L'Espagnol Javier Manquillo a aussi disputé son premier match, après la blessure à l'échauffement de l'arrière-droit Brice Dja Djédjé, et a bien tenu son couloir, devant et derrière. Le meilleur a été Diarra, qui a régné au milieu par son sang-froid et son aisance technique avant son coup de canon.

Le numéro 10 de l'OM est sorti sous une standing ovation du stade Vélodrome (65e). À 30 ans et 28 sélections, il semble le patron qui manquait au milieu. Le président Vincent Labrune, joueur, a réussi le coup de poker Diarra. De bon augure pour le pari Michel ?

Plus d'informations à venir sur RTL.fr

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Marseille Olympique de Marseille
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants