2 min de lecture Europa League

Lyon-Besiktas : ce qui a déclenché l'envahissement du terrain

ÉCLAIRAGE - Bombardés par des pétards et divers projectiles, des ultras lyonnais du virage sud se sont rués sur des supporters turcs, plutôt pacifiques, jeudi 13 avril.

Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière
>
Lyon-Besiktas : ce qui a déclenché l'envahissement du terrain Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : Frédéric Perruche | Durée : | Date : La page de l'émission
Frédéric Perruche et Gregory Fortune

Ces images posent à nouveau la question de la sécurité dans le football, deux jours après l'attaque aux explosifs qui a visé le car des joueurs du Borussia Dortmund avant leur match de Ligue des champions contre Monaco. Le quart de finale aller d'Europa League entre Lyon et le Besiktas Istanbul, classé à risques, a été précédé par des scènes de violence jeudi 13 avril, avec des bagarres entre supporters, des charges de CRS, un terrain envahi et coup d'envoi retardé.

Les ultras lyonnais du virage sud se sont d'abord fait bombarder par des pétards et divers projectiles en provenance des tribunes supérieures, du noyau dur des supporters de Besiktas. Mais faute de pouvoir en découdre directement avec eux, un commando de 30 à 50 personnes, au bas mot, visages masqués, s'est alors rué en guise de représailles sur des supporters turcs à proximité, plutôt pacifiques, mélangés à des Lyonnais. Les affrontements très violents ont alors débuté, ce qui a provoqué l'envahissement du terrain par des centaines de spectateurs effrayés. Les stadiers, débordés par la foule, n'ont rien pu faire.

Selon nos informations, une quarantaine de personnes ont été très légèrement blessées, deux ont été hospitalisés, plusieurs policiers ont également été touchés. Arrivés en nombre dans le stade, gendarmes mobiles et équipes de la BAC ont rapidement repris le contrôle de la situation. Ils ont exfiltrés des tribunes supérieures une cinquantaine de supporters turcs parmi les plus virulents, et interpellé 12 personnes. Neuf étaient toujours en garde à vue vendredi 14 avril dans la matinée, essentiellement des Lyonnais.

À lire aussi
Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin le 27 septembre à Nyon, en Suisse football
L'UEFA officialise la création d'une troisième Coupe d'Europe

De lourdes sanctions de l'UEFA ?

Malgré des moyens exceptionnels déployés par l'OL et la préfecture, la soirée a tourné au fiasco. Comment expliquer que des supporters aient pu rentrer dans le stade avec des pétards, des fumigènes, malgré les palpations aux entrées ? Le club lyonnais devra s'en expliquer. L'OL, qui adoit accueillir la finale 2018 de la Ligue Europa dans son nouvel écrin, pourrait être lourdement sanctionné par l'UEFA.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europa League Olympique Lyonnais Turquie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788127097
Lyon-Besiktas : ce qui a déclenché l'envahissement du terrain
Lyon-Besiktas : ce qui a déclenché l'envahissement du terrain
ÉCLAIRAGE - Bombardés par des pétards et divers projectiles, des ultras lyonnais du virage sud se sont rués sur des supporters turcs, plutôt pacifiques, jeudi 13 avril.
https://www.rtl.fr/sport/football/lyon-besiktas-ce-qui-a-declenche-l-envahissement-du-terrain-7788127097
2017-04-14 17:08:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ro7fJv8ufCZqJUDRqq8wxA/330v220-2/online/image/2017/0414/7788127418_la-pelouse-du-parc-ol-a-ete-envahie-jeudi-13-avril-2017.jpg