1 min de lecture LOSC

Lille-Montpellier : que risque le LOSC après l'envahissement de terrain ?

Une centaine de supporters lillois sont descendus sur le terrain samedi 10 mars lors de la rencontre avec Montpellier et s'en sont pris physiquement à certains de leurs joueurs.

Des supporters du Losc sont descendus sur la pelouse du stade Pierre Mauroy samedi 10 mars 2018, certains s'en sont pris physiquement à des joueurs
Des supporters du Losc sont descendus sur la pelouse du stade Pierre Mauroy samedi 10 mars 2018, certains s'en sont pris physiquement à des joueurs Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

"Si on descend, on vous descend." La rencontre entre le LOSC et Montpellier s'est clôturée dans une ambiance particulièrement tendue, samedi 10 mars, sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy à Lille (Nord). Une centaine d'ultras lillois ont envahi en masse le terrain au coup de sifflet final du match nul (1-1) et ont bousculé certains joueurs de Lille tout en scandant leur colère envers la direction du club.

Lille, 19e et avant-dernier de Ligue 1, doit maintenant affronter la colère de ses propres fans. Le club risque, en raison des débordements du 10 mars, des sanctions disciplinaires. Ces sanctions peuvent s'apparenter à un match perdu d'office et/ou à des matches sur terrain neutre et/ou à huis-clos. 

La Ligue de football professionnel (LFP) a d'ores et déjà fait savoir dans un communiqué que le dossier ouvert sur les débordements du 10 mars sera mis en instruction dès le jeudi 15 mars au soir, devant ses instances disciplinaires. 

À lire aussi
Nicolas Anelka le 2 février 2017 à Maastricht LOSC
Lille : Galtier explique pourquoi Anelka arrive au Losc

Le stade Pierre-Mauroy risque la suspension

Traditionnellement réunie le jeudi, la commission de la LFP procède toujours de la même façon dans les affaires sensibles, en débutant par la mise en instruction du dossier, qui dure généralement environ trois semaines. Le stade Pierre-Mauroy risque d'être suspendu à titre conservatoire durant cette instruction.

"Je ne peux pas cautionner ce qui s'est passé car ça peut déborder sur des drames", a asséné l'entraîneur lillois Christophe Galtier après les débordements du 10 mars. Le capitaine du LOSC, Ibrahim Amadou, s'est quant à lui dit incrédule et ne "comprend pas (la) réaction" des supporters. "Ils ont réagi comme si le championnat était fini et qu'on était déjà descendu (en L2) alors qu'il reste neuf matches", a-t-il déploré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
LOSC Lille Montpellier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792577521
Lille-Montpellier : que risque le LOSC après l'envahissement de terrain ?
Lille-Montpellier : que risque le LOSC après l'envahissement de terrain ?
Une centaine de supporters lillois sont descendus sur le terrain samedi 10 mars lors de la rencontre avec Montpellier et s'en sont pris physiquement à certains de leurs joueurs.
https://www.rtl.fr/sport/football/lille-montpellier-que-risque-le-losc-apres-l-envahissement-de-terrain-7792577521
2018-03-11 17:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/33--14dgFibfZTv1U8yNwQ/330v220-2/online/image/2018/0310/7792572439_des-supporters-du-losc-sont-descendus-sur-la-pelouse-du-stade-pierre-mauroy-samedi-10-mars-2018-certains-s-en-sont-pris-physiquement-a-des-joueurs.jpg