1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Metz-Lyon : la tribune des pétards fermée, verdict le 5 janvier
1 min de lecture

Metz-Lyon : la tribune des pétards fermée, verdict le 5 janvier

Le FC Metz a été sanctionné jeudi 8 décembre d'un huis clos partiel à titre conservatoire après les incidents survenus cinq jours plus tôt. Deux matches sont concernés.

L'entraîneur de Metz Philippe Hinschberger face à la "Horda Frenetik", samedi 3 décembre 2016
L'entraîneur de Metz Philippe Hinschberger face à la "Horda Frenetik", samedi 3 décembre 2016
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Sébastien Deneux, président de la commission de discipline de la LFP : "Un dossier avec des faits d'une particulière gravité"
00:44
Ambre Deharo & AFP

Une première sanction à l'encontre du FC Metz est tombée. La tribune d'où sont partis les pétards en direction du gardien lyonnais Anthony Lopes, la tribune Est du stade Saint-Symphorien, sera fermée les 14 et 21 décembre prochains pour les matches contre Toulouse en Coupe de la Ligue puis Guingamp en L1. La commission de discipline de la LFP a souligné "la gravité des faits". Ce huis clos partiel est mis en place en attendant les résultats de l'instruction qui va désormais mener et qui devrait durer trois semaines, jusqu'au jeudi 5 janvier.

Plus tôt dans l'après-midi, le FC Metz avait pris les devants et ainsi voulu montrer sa bonne volonté en annonçant la fermeture "jusqu'à nouvel ordre" de la tribune "Est basse", le tronçon précis d'où sont partis les pétardsLe club lorrain risque gros : une défaite sur tapis vert pourrait être prononcée alors que le club lorrain menait 1 à 0 à la 30e minute quand le match a été arrêté au moment des dérapages.Avant même la fin de l'instruction, la LFP a en effet d'ores et déjà prévenu qu'elle se montrerait "intransigeante dans la suite qui sera donnée à ce dossier".

Ces incidents à Metz ont provoqué un tollé général. Les joueurs et arbitres de la 17e journée de L1 et de la 18e journée de L2 porteront ce week-end lors des échauffements un t-shirt "#Netuezpaslefoot" pour dire "non" à la violence après les jets de pétard sur Anthony Lopes, ont indiqué jeudi la Ligue (LFP) et le syndicat des joueurs (UNFP).  Les joueurs, entraîneurs, staffs technique et médical, ainsi que les arbitres revêtiront ce t-shirt qui présentera également dans la dos la mention "Tous Unis... Tous concernés".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/