1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Le football allemand et Joachim Löw secoués par une affaire de dopage
1 min de lecture

Le football allemand et Joachim Löw secoués par une affaire de dopage

Une affaire de dopage aux anabolisants remontant aux années 70-80 agitait mardi 3 mars le football allemand, avec la mise en cause de deux clubs où a joué le sélectionneur des champions du monde Joachim Löw.

Joachim Löw en janvier 2015
Joachim Löw en janvier 2015
Crédit : AFP/M.Buholzer
La rédaction numérique de RTL & AFP

Dans un communiqué, la commission d'évaluation sur la médecine du sport basée à Fribourg a mis en cause le club de Stuttgart et, dans une moindre mesure, celui de Fribourg, pour leurs pratiques dopantes "à la fin des années 1970 et au début des années 1980". Or, Joachim Löw a été milieu de terrain à Fribourg de 1978 à 1980 et de 1982 à 1984, avec un interlude à Stuttgart lors de la saison 1980-1981, avant d'entraîner ce dernier club. 

Le dopage n'a aucune place dans le sport, je le désapprouve complètement

Joachim Löw, sélectionneur de l'équipe d'Allemagne

"Le dopage n'a aucune place dans le sport, je le désapprouve complètement. C'est aussi vrai dans ma carrière de joueur que ça le reste aujourd'hui dans mon rôle de sélectionneur", a réagi mardi 3 mars l'actuel sélectionneur de l'équipe d'Allemagne à l'agence d'informations sportives SID. La réaction de Löw, sacré entraîneur Fifa de l'année après avoir conduit l'Allemagne au sacre mondial, était attendue depuis la révélation, la veille de ce système présumé de dopage "à grande échelle" aux anabolisants en ex-Allemagne de l'Ouest. 

Nous sommes attachés à un sport propre

Robin Dut, directeur sportif de Stuttgart

"Pour nous, c'est difficile de donner la moindre information parce que nous n'avons aucun élément entre les mains", a pour sa part déclaré le directeur sportif de Stuttgart Robin Dutt sur la chaîne Sky Sports. "Nous voulons néanmoins donner une explication solide, parce que nous sommes attachés à un sport propre", a-t-il assuré, réclamant une copie du rapport de la commission. 
   
Le SC Fribourg a également fait savoir qu'il soutenait l'enquête et condamnait l'emploi de produits dopants, mais qu'il n'avait pas eu connaissance "de résultats détaillés, ni d'un rapport complet". Le président de la commission antidopage de la Fédération allemande de football (DFB), Rainer Koch, s'est lui dit "surpris" de n'avoir pas été informé, préférant attendre "de voir un rapport détaillé pour évaluer sérieusement la question". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/